Google reproche à l'Union européenne de l'avoir traitée « presque comme un "criminel" »

Le géant de la publicité en ligne « se bat actuellement devant le tribunal de l'UE pour un total de plus de 9 milliards de dollars d'amendes pour comportement anticoncurrentiel », rapporte Courthouse News, dans son compte rendu d'une audience ouverte lundi au tribunal de Luxembourg. 

Elle voudrait notamment voir annuler l'amende de 1,49 milliard d'euros infligée en 2019 par la branche antitrust de l'UE, précise Bloomberg, ainsi qu’une autre « amende antitrust record » de 4,3 milliards d’euros visant son système d’exploitation Android.

« Google a consolidé sa domination dans les publicités de recherche en ligne et s'est protégé de la pression concurrentielle en imposant des restrictions contractuelles anticoncurrentielles sur les sites Web tiers. C'est illégal en vertu des règles antitrust de l'UE », avait déclaré la commissaire à la concurrence Margrethe Vestager dans un communiqué lors de l'annonce de l'amende.

L'analyse du fonctionnement d'AdSense par la Commission européenne comporte des « erreurs de qualification » qui l'ont amenée « à procéder sur de fausses bases dans son appréciation des clauses et elles ont entraîné des erreurs matérielles d'analyse », a déclaré Josh Holmes, l'un des avocats de Google, à l’appui de son recours (affaire T-334/19).

« Je m'attends à ce que [ces] procédures soient longues », a déclaré le juge Alexander Kornezov au début de l'audience, qui devrait durer trois jours.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !