Jack Dorsey, et des milliardaires libertariens, auraient incité Musk à racheter TwitterCrédits : Little_Desire/iStock Editorial/Thinkstock

D'après le Wall Street Journal, « un groupe très uni d'activistes et d'hommes d'affaires à tendance libertairienne », qualifiée de « mafia PayPal », a encouragé Elon Musk à racheter Twitter.

D'après « plusieurs personnes proches du dossier », l'idée lui aurait été soufflée par son ami Jack Dorsey, après que ce dernier a démissionné de Twitter sous la pression de son conseil d'administration en novembre dernier, qui lui aurait expliqué que le réseau social devrait être une entreprise privée, et non cotée en Bourse.

Le WSJ raconte que Musk « tweetait en moyenne neuf fois par jour en 2020 lorsque d'anciens dirigeants de Twitter ont déclaré avoir pris conscience de son amitié naissante avec le PDG de l'époque, M. Dorsey ».

Les deux milliardaires « ont souvent échangé des messages privés », et « un ancien dirigeant de Twitter a déclaré que M. Dorsey semblait parfois s'espacer dans les réunions parce qu'il envoyait des messages à M. Musk pendant la journée de travail » : 

« Les intérêts communs des deux hommes, ont déclaré les anciens dirigeants, incluaient d'explorer si Twitter pouvait être géré plus efficacement en tant qu'entreprise privée, comme il l'avait été pendant ses sept premières années, après que M. Dorsey l'a lancé avec plusieurs cofondateurs. MM. Dorsey et Musk se concentraient principalement sur le rôle de Twitter en tant que bien public potentiel, plutôt que sur une entreprise axée sur les bénéfices à court terme. »

La « mafia PayPal », comprenant Peter Thiel (Palantir), David O. Sacks (Yammer), Steve Jurvetson (Space X) et Kimbal Musk ( le frère d'Elon), l'aurait ensuite incité à passer à l'action.

Jared Birchall, le chef du bureau d'investissement personnel d'Elon Musk, explique qu'il avait été choqué de voir Donald Trump y être censuré : « Il est en désaccord avec véhémence avec la censure. Surtout pour un président en exercice. Fou. »

En mars, Elon Musk avait téléphoné à Seth Dillon, le PDG de Babylon Bee, une publication satirique de droite qui avait été suspendue de Twitter pour un tweet qualifiant une éminente responsable gouvernementale transgenre d'« homme de l'année ». Musk lui aurait demandé de confirmer qu'il avait bien été suspendu pour cette raison, et expliqué qu' « il pourrait avoir besoin d'acheter Twitter ».

Le 26 avril dernier, à l'annonce du projet de rachat, Dorsey avait tweeté que « l'idée et le service sont tout ce qui compte pour moi, et je ferais tout ce qu'il faut pour protéger les deux. Twitter en tant qu'entreprise a toujours été mon seul problème et mon plus grand regret. Il a appartenu à Wall Street et au modèle publicitaire. Le reprendre à Wall Street est la bonne première étape » :

« En principe, je ne pense pas que quiconque devrait posséder ou gérer Twitter. Il veut être un bien public au niveau du protocole, pas une entreprise. Résolvant le problème d'être une entreprise cependant, Elon est la solution singulière en laquelle j'ai confiance. Je fais confiance à sa mission d'étendre la lumière de la conscience. »

Si M. Musk valide le rachat, Dorsey récupérerait « près d'un milliard de dollars ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !