Le Brésil va devenir un « État membre associé du CERN »

Fabiola Gianotti (directrice générale du CERN) et Marcos Pontes (ministre de la Science du Brésil) ont signé un accord le 3 mars, une première pour un pays d’Amérique latine.

« Le statut d’État membre associé entrera en vigueur une fois que le Brésil aura mené à bien tous les processus d'accession et de ratification », précise le CERN. Le pays collabore néanmoins depuis longtemps avec le centre de recherche : 

« La collaboration entre le CERN et le Brésil a débuté officiellement en 1990, avec la signature d’un accord de coopération international, qui a permis aux scientifiques brésiliens de participer à l'expérience DELPHI au Grand collisionneur électron-positon (LEP). Aujourd’hui, les instituts brésiliens participent à toutes les grandes expériences menées auprès du Grand collisionneur de hadrons (LHC), à savoir ALICE, ATLAS, CMS et LHCb ».

Ce statut d’État membre associé permettra au Brésil de participer à la vie du CERN, notamment « aux réunions du Conseil et du Comité des finances du CERN ». De plus, « ses ressortissants pourront postuler pour des postes de titulaires au bénéfice de contrats de durée limitée, ainsi que pour des postes de boursiers et d'étudiants. Les entreprises brésiliennes pourront répondre aux appels d'offres du CERN ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !