Apple a doublé ses dépenses de lobbying européen, et son nombre de lobbyistes

Apple a quasiment multiplié par deux en un an ses dépenses en lobbying à Bruxelles et Strasbourg. C'est ce que révèlent ses déclarations au registre de transparence de l'Union européenne (UE), qui viennent d'être mises à jour et que La Lettre A a pu consulter. Ses dépenses sont en effet passées d'un peu plus de 3,5 millions d'euros en 2020 à un peu moins de 7 millions en 2021.

Il faut dire que l'agenda législatif européen était « particulièrement chargé pour la Big Tech », relève LLA. Mobilisés par le pacte vert pour l'Europe (Green Deal), le Digital Services Act (DSA), qui entend freiner la diffusion en ligne de contenus et de produits illicites et le Digital Markets Act, qui menace l'hégémonie de son App Store, le nombre de lobbyistes est passé de 9 à 21, dont 7 à temps plein.

En France, Apple a déclaré auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) six campagnes d'influence, soit le double de l'année précédente. Mais ses dépenses sont a contrario en baisse, à moins de 200 000 euros (contre moins de 300 000 euros l'année précédente).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !