La messagerie interne d'Amazon interdira les mots « syndicat » et « injuste »

La nouvelle application de messagerie interne d'Amazon interdira des mots comme « syndicat », « augmentation de salaire », « travail d'esclave » ou « c'est stupide », révèlent des documents examinés par The Intercept. 

L'objectif principal du programme serait de « favoriser le bonheur des travailleurs, ainsi que leur productivité ». De façon somme toute « orwellienne », Amazon y inclut un « contrôleur automatique des mauvais mots » constitué d'une liste noire destinée à signaler et empêcher automatiquement les employés d'envoyer un message contenant certains mots clés inappropriés. 

En plus des grossièretés, on y trouve de nombreux termes pertinents, comme « éthique », « injuste », « liberté », « indemnisation », « harcèlement » ou encore « ceci est préoccupant ».

Un porte-parole d'Amazon précise que l'application est au stade de l'expérimentation, et que « beaucoup » de ces mots-clefs seront à terme éliminés : « les seuls types de mots qui peuvent être filtrés sont ceux qui sont offensants ou harcelants, afin de protéger nos équipes. »

Ces révélations surviennent alors qu'un centre de distribution à New York est devenu le premier site d'Amazon à se doter d'un syndicat. « Doté d'un budget de 120 000 dollars seulement, l'Amazon Labour Union a en effet réussi à vaincre le mastodonte de 1 500 milliards de dollars, qui avait par ailleurs dépensé 4,3 millions de dollars en consultants antisyndicaux rien qu'en 2021 », ajoutent nos confrères. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !