Windows 365 permettra bientôt de virtualiser Linux et Android

Windows 365 est un service présenté en juillet dernier et permettant d’obtenir un poste de travail sous Windows, personnalisé avec des capacités et logiciels spécifiques, en fonction des besoins de chaque entreprise. Les tarifs vont de 20 à 162 dollars par poste et par mois.

Le service était très attendu et, dans un premier temps, Microsoft a dû bloquer l’inscription pour l’essai gratuit pour cause de « trop grand succès ». Ils n’ont toujours pas été remis en service, même s’il est possible de s’inscrire pour en être averti.

Bientôt, Windows 365 passera à la vitesse supérieure. Microsoft a en effet indiqué que la virtualisation imbriquée y serait prochainement supportée. Traduction, les sous-systèmes pour Linux et Android seront disponibles à travers le service, comme sur un Windows classique. Plus globalement, toute virtualisation basée sur Hyper-V sera exploitable.

La fonction devrait arriver en préversion le mois prochain, pour une version finale en décembre. On ne sait cependant pas dans quelle formule la virtualisation imbriquée sera disponible. Microsoft évoque « certains types de licence », ce qui pourrait limiter sa présence aux formules Enterprise, plus chères.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !