Dragonfly : la France sera à bord de la mission à destination de Titan (lune de Saturne)Crédits : NASA

Le CNES et la NASA ont en effet signé un accord de coopération pour cette quatrième mission du programme New Frontiers de l’Agence spatiale américaine.

Le cœur de cette mission est constitué d’un « drone volant de plusieurs centaines de kilogrammes qui permettra d’étudier a minima une douzaine de sites géologiques différents à la surface de Titan, le plus gros satellite naturel de Saturne ».

« La contribution française principale […] porte sur la conception et la construction du système DraMS-GC, un chromatographe en phase gazeuse qui fait partie de DraMS (Dragonfly Mass Spectrometer), un ensemble instrumental permettant une analyse chimique soit par désorption laser, soit par chromatographie en phase gazeuse, couplés à un spectromètre de masse », explique le CNRS.

« Ces deux modes d’analyse permettront de rechercher et d’identifier une large palette de composés organiques et de potentielles biosignatures (traces de vie) dans des échantillons d’atmosphère et de surface. Une implication scientifique française dans l’équipe de l’instrument DraGMet, station météorologique et géophysique, est également prévue », ajoute le Centre.

Le lancement est programmé en 2027 pour un atterrissage et un début des opérations en 2034. La durée nominale de la mission est de deux ans et demi, avec toujours dans l’idée de la pousser aussi loin que possible.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !