Les Russes se ruent vers les VPNCrédits : Elen11/iStock

« Au cours de la semaine dernière, nous avons vu le trafic sur notre site Web en provenance de Russie augmenter d'environ 330 % d'une semaine sur l'autre », a déclaré Harold Li, vice-président d'ExpressVPN, à Bloomberg.

Selon Surfshark, les ventes hebdomadaires moyennes en Russie ont été multipliées par 35 depuis le 24 février, jour où la Russie a commencé son invasion de l'Ukraine.

L'utilisation en Russie augmente également pour l'offre de VPN et de messagerie de Proton AG, avec une utilisation du VPN multipliée par 10 par rapport aux niveaux d'avant-guerre. 

Mardi, le trafic émanant de la Russie était plus de huit fois supérieur aux niveaux d'avant l'invasion, selon les données recueillies par Top10VPN : « La demande de VPN est montée en flèche en Russie lorsque les autorités ont officiellement bloqué Facebook et Twitter le 4 mars, atteignant 1 033 % de plus que la moyenne quotidienne au cours de la semaine précédant l'invasion. »

Plus de 270 noms de domaine auraient été bloqués par le Kremlin depuis l'invasion de l'Ukraine, dont 147 sites web d'information, plus de 70 plateformes de change et de crypto-monnaie suite à la dévaluation du rouble, et 29 sites « anti-guerre ».

D’un point de vue géographique, la liste des sites interdits dénombre 119 domaines ukrainiens, 75 russes, 21 états-uniens et 11 britanniques.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !