Sur Mars, « nouvelles observations de l’histoire géologique d’Aeolis Mons » grâce à CuriosityCrédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Le CNRS rappelle que pendant deux ans, « le rover Curiosity a exploré la région de Glen Torridon, un creux topographique sur le flanc d’Aeolis Mons, la montagne d’origine sédimentaire qui occupe l’intérieur du cratère Gale ». Cette zone était intéressante car il y avait été détecté depuis l’orbite des minéraux argileux par spectrométrie infrarouge. Le CNRS rappelle qu’ils sont « des indicateurs d’interactions passées entre les sédiments et l’eau liquide, et sont aussi connus pour fournir un milieu favorable à la préservation de molécules organiques dans l’enregistrement géologique ».

« Les mesures réalisées par l’instrument franco-américain ChemCam tout au long de la traversée de Glen Torridon par Curiosity ont permis de caractériser en détail le contexte géochimique et  hydrologique de formation des minéraux », explique Erwin Dehouck, co-investigateur de l’instrument ChemCam.

« Les résultats montrent que la quantité d’eau qui a interagi avec les sédiments était suffisamment importante pour lessiver une partie des éléments chimiques les plus solubles. Ce phénomène suggère que, à l’époque où les sédiments ont été déposés, régnait un climat tempéré favorable aux  précipitations, ce qui est en accord avec les indices d’activité lacustre et fluviatile déjà observés dans le cratère Gale », indique le CNRS.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !