Non, la Russie ne se déconnecte pas d'Internet

Réagissant à de nombreux raccourcis relayés dans les médias, Stéphane Bortzmeyer tente d'analyser les nouvelles règles édictées par Roskomnadzor, le régulateur russe des télécommunications, à l'intention de certains acteurs de l'Internet en Russie.

Ces règles sont « apparemment uniquement pour les services officiels » et leur imposent entre autres de :

  • Avoir les serveurs de nom des domaines en Russie et plus précisément sous le TLD .ru,
  • Ne pas avoir sur les sites Web de code qui charge des ressources hébergées à l'étranger.

Bortzmeyer s'étonne ainsi tout autant de l'emballement que d' « une certaine hypocrisie dans les discours entendus en dehors de la Russie » : 

« Aucun domaine dans le TLD du gouvernement étatsunien, .gov, n'utilise de serveurs de noms en dehors de ceux contrôlés par des organisations étatsuniennes. Et personne n'accuse le gouvernement des États-Unis de se déconnecter d'Internet. Il applique juste des principes de sécurité (contestables, mais pas absurdes), en évitant les dépendances vers des acteurs extérieurs au pays. »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !