Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

LeBrief

du 15 octobre 2020
StopCovid sera remplacé par Tous anti-Covid le 22 octobre Crédits : Patrick Daxenbichler/iStock

Le Président de la République a refusé de parler d'échec, mais plutôt d'une initiative qui « n'a pas marché » : « on n'a pas réussi à faire de l'application un outil pour les gens ». Il a confirmé l'arrivée d'une nouvelle version devant être présentée le 22 octobre.

Celle-ci se veut plus « mobilisante » et plus utile dans la forme. « Tous Anti-Covid » délivrera ainsi des informations sur la propagation du virus, les points de test, les règles à suivre, etc. Une communication visant particulièrement l'utilisation dans les restaurants et cafés sera organisée.

Aucune modification dans le protocole utilisé ou son fonctionnement de fond pour le suivi des contacts n'a par contre été annoncée. Cette fois, le nom de domaine tousanticovid.fr a été réservé, ce qui n'avait pas été le cas pour Telecovid.fr, qu'avait évoqué le 1er ministre.

Voici le OnePlus 8T de 6,55" (120 Hz), en précommande dès 599 euros

Comme prévu, le fabricant chinois a lancé hier (revoir la conférence) les précommandes pour son nouveau smartphone haut de gamme. Il dispose d’un écran plat Fluid AMOLED à 120 Hz de 6,55" (2 400 x 1 080 pixels). On a toujours un Snapdragon 865 (5G) avec 8/12 Go de mémoire et 128/256 Go de stockage. 

Quatre capteurs optiques sont présents à l'arrière : 48 Mpixels pour le principal, 16 Mpixels pour le grand angle, 5 Mpixels pour le macro et un monochrome de 2 Mpixels. L’avant ne change pas avec un IMX471 de Sony à 16 Mpixels.

Toutes les caractéristiques techniques sont disponibles par ici. Le OnePlus 8T est en précommande à partir de 599 euros. La disponibilité est prévue pour le 20 octobre.

Salto confirme : le lancement du service de SVOD aura lieu le 20 octobre

Après plus d’un an sans message, le compte Twitter de la plateforme de streaming est sorti de sa torpeur hier pour donner rendez-vous le 20 octobre. Aucune réponse n’a par contre été apportée aux diverses questions.

Pas un mot sur les tarifs, qui seraient entre 6,99 euros pour une seule connexion et 12,99 euros pour quatre en simultané, selon le Figaro. Rien non plus sur une éventuelle présence sur les box des FAI au lancement.

SFR renouvelle sa gamme de forfaits sur le fixe, à partir de 33 euros par mois

Le fournisseur d'accès a décidé de mieux mettre en avant sa Box 8, désormais affichée à côté de la Box 7 sur les différentes offres. Elle coûte toujours 7 euros par mois, mais ne permet pas toujours de profiter d’un débit de « 2 Gb/s partagés ». 

Il faut désormais débourser 33/38 euros par mois pour l’offre de base en xDSL/fibre avec un engagement d’un an. Une promotion à 20 euros est toujours proposée la première année. L’offre Power avec des appels illimités vers les mobiles, un débit plus élevé en FTTH et plus de chaînes de télévision est à 5 euros de plus par mois. 

Auparavant, SFR proposait ses forfaits à partir de 15 euros par mois en xDSL et fibre… soit moins cher que RED by SFR, qui a par contre l’avantage d’être sans engagement. Ce n’est donc plus vrai en xDSL (RED est à 16 euros par mois), mais c’est toujours le cas en fibre (RED est à 23 euros par mois). 

Nous allons comme toujours décortiquer la fiche d’informations standardisées afin de voir ce qu’elle renferme. 

L’ANSSI publie un guide sur l’organisation d’un « exercice de gestion de crise cyber »Crédits : 4x6/iStock

Il « vise à accompagner, pas à pas, les organisations dans la mise en place d’un exercice de gestion de crise d’origine cyber vraisemblable et formateur, pour les joueurs comme pour les organisateurs ».

Le but est évidemment de se préparer à la « menace informatique toujours croissante et en mutation ». Pour l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information, il s’agit d’une « nécessité », pas d’une opportunité.

Une manière de rappeler que la question n’est pas de savoir si une cyberattaque aura lieu, mais plutôt de se demander quand… et quelles seront alors les possibilités et les actions qui seront mises en place.

Tous les documents et les informations nécessaires à l’organisation de ce type d'exercice se trouvent par ici.

Twitter supprime lui aussi les messages niant l’Holocauste

Facebook annonçait il y a quelques jours à peine que les messages comportant au moins une notion de déni de l’Holocauste seraient supprimés, y compris dans les pays où ces propos ne sont pas illégaux.

Twitter embraye. Une porte-parole a confirmé à Bloomberg que toutes les « tentatives de nier ou minimiser » les évènements violents seraient modérées.

« Nous avons également en place une politique robuste contre la « glorification de la violence et nous agissons contre les contenus glorifiant ou encensent les actes historiques de violences et les génocides, dont l’Holocauste », a ajouté Twitter.

Virgin Orbit prévoit de retenter l'espace d'ici la fin de l'année

La première tentative remonte au mois de mai, avec un échec, même si la société n’y voyait presque que du positif… mais au lieu de rejoindre l’espace, la fusée était tombée dans l’océan.

Pour rappel, elle est fixée sous un Boeing 747 modifié et lâchée à 36 000 pieds (environ 10 km) d’altitude. Il y a quelques mois, la société préférait se féliciter de ses réussites – libération, chute contrôlée, séquence d'allumage de la fusée et partie initiale du vol guidé et propulsé – plutôt que s’étendre sur l’extinction du moteur au bout de neuf secondes.

Dan Hart, CEO de Virgin Orbit, explique à CNBC que des travaux sont en cours : « l’arrière de la fusée est ouvert, le nouveau moteur est sur le plancher de l’usine et au cours des prochains jours, nous allons l’installer ». Diverses opérations doivent ensuite être réalisées pendant quatre semaines a priori. Pour nos confrères, cela mènerait à un lancement en décembre. 

Appel à la grève suite à l'annonce de la fermeture des bureaux de Blizzard en France

On apprenait la nouvelle il y a quelques jours « après avoir nié à plusieurs reprises toute velléité de fermeture, tant devant le personnel que l'administration », précise le communiqué conjoint des organisations syndicales CGT, SPECIS-UNSA et CFE-CGC de l'entreprise.

285 emplois vont ainsi être supprimés, dont « certains ont 30 ans de bons et loyaux services et pourraient être confrontés à d'importantes difficultés pour retrouver un emploi du fait de l'absence d'anticipation et de formation ». 

Ce plan de licenciement fait suite à la suppression de 133 autres en 2019 avec le plan INDIGO, annulé par le tribunal. Une autre tentative avait eu lieu en 2020 avec le plan GEMINI, abandonné cette fois. 

« Ce projet de fermeture de la société [...] est d'autant plus incompréhensible que le secteur du jeu vidéo est l'un de ceux qui a le moins souffert de la crise sanitaire et a même profité des périodes de confinement pour accroître significativement ses revenus » s'étonnent les représentants du personnel. 

Ils organisaient hier une journée de grève pour défendre la sauvegarde du site et demandent au contraire le développement de l'activité de Blizzard en France et « l'investissement dans la prévention des risques psycho-sociaux ».

Nokia signe un partenariat stratégique avec Google Cloud

L'entreprise européenne vient de l'officialiser dans un communiqué, évoquant un contrat de cinq ans et la migration de son infrastructure sur site au sein des serveurs du service américain. La migration devrait prendre 18 à 24 mois. 

On aurait pu penser que Microsoft aurait sa préférence étant donné les liens passés entre les deux entreprises. Mais non. Cette décision est un reflet de la stratégie « Cloud first » de l'entreprise, selon ses propres mots. 

De quoi réduire ses coûts et son empreinte environnementale, tout en améliorant son efficacité et les possibilités offertes à ses équipes, selon elle. Si les partenaires vantent la sécurité offerte par cette solution, aucun n'évoque la question de l'accès aux données de Nokia et ses clients.

Nul doute que cela devrait inciter certains acteurs à se poser des questions à ce sujet, notamment chez les opérateurs.

Huawei serait en discussion pour vendre sa division Honor

C’est du moins ce que pense savoir Reuters en s’appuyant sur des sources proches du dossier. Honor propose pour rappel toute une panoplie de smartphones, d’ordinateurs portables et d’objets connectés. 

Des discussions seraient entamées avec « Digital China Group et d’autres candidats d’une cession des actifs de sa division de smartphones Honor dans le cadre d’une opération qui pourrait atteindre 25 milliards de yuans (3,15 milliards d’euros) », expliquent nos confrères. 

Reuters indique qu’il s’agirait d’une réorganisation du constructeur, sous le coup de sanctions américaines. Il se concentrerait ainsi sur le haut de gamme. Digital China Group, principal distributeur de Honor, serait favori. D’autres comme TCL et Xiaomi seraient aussi intéressés. 

Jezby Ventures : Octave Klaba dit vouloir soutenir 50 initiatives par anCrédits : Ismailciydem/iStock

Nous avions évoqué cet été ce fonds créé en dehors d'OVHcloud, qui doit notamment porter la relance de HubiC sur une base exploitant les outils open source NextCloud et OpenIO. 

Dans un tweet, on apprend qu'il se focalisera sur les activités « de formation, d’éducation, dans le numérique, en les testant à Roubaix Valley ». Une enveloppe pouvant atteindre 100 000 euros pourra être attribuée à celles qui impliquent « 10-15 personnes et dure 3 à 6 mois ». 

Ceux voulant solliciter l'entrepreneur sont invités à le contacter en message privé via Twitter.

Jezby Ventures a d'ailleurs déjà pris des participations dans plusieurs projets, dont PowerZ porté par Emmanuel Freund C12 Quantum Electronics, et soutient les déterminés, Parcours Z ou Holberton School.

Virgin Galactic prévoit un premier vol habité « plus tard cet automne »

Dans un billet de blog, la société explique qu’elle se « prépare pour le premier vol spatial depuis sa base opérationnelle Spaceport America au Nouveau-Mexique ».

Deux pilotes seront présents, avec plusieurs charges utiles de recherche dans la cabine de VSS Unity. La formation des pilotes est en cours, l’entreprise ayant certainement encore en mémoire son accident mortel d’octobre 2014.

En septembre, un document de la Federal Communications Commission (FCC) indiquait que la fenêtre de planification de vol débutait le 22 octobre. « Même si les préparatifs se déroulent bien, nous ne sommes pas tout à fait au stade où nous pouvons confirmer les dates de vol prévues spécifiques pour nos vols d’essai », ajoute l’entreprise.

Google renouvelle son outil Analytics

Dans un billet de blog, l'entreprise détaille les évolutions du service. Il affiche désormais des informations plus centrées sur l'utilisateur que ses différents appareils, notamment à travers Google signals qui exploite l'accord donné pour la personnalisation de la publicité.

L'éditeur incite également à créer un relevé unique des audiences pour le site et ses applications, promettant à ses utilisateurs une meilleure expérience dans l'ensemble, et surtout une meilleure capacité à obtenir un retour sur investissement dans leurs campagnes. 

Une annonce qui fait suite à celle de CloudFlare de débarquer sur le secteur de la mesure d'audience avec un service lui aussi gratuit, mais misant notamment sur le respect de la vie privée. Un point où Analytics est critiqué de longue date.

Zoom proposera une préversion de son chiffrement de bout en bout la semaine prochaineCrédits : Assemblée nationale

Après l’avalanche de problèmes de sécurité que Zoom a dû affronter, l’entreprise reprend du poil de la bête, après avoir pris manifestement la mesure du problème. Plusieurs mises à jour ont déjà réglé de nombreux soucis, mais il restait à proposer un chiffrement de bout en bout, comme promis.

Il arrivera la semaine prochaine, en préversion d’abord, pour une période d’environ un mois. Il faudra alors se rendre dans les options du compte pour l’activer. Le chiffrement utilisé est le même qu’habituellement (AES 256 bits GCM), à ceci près que les utilisateurs auront maintenant une clé privée, que les serveurs de Zoom ne connaitront pas.

Conséquence, et comme on pouvait s’y attendre, le chiffrement de bout en bout bloque de fait de nombreuses fonctions de Zoom, le service n’étant plus en mesure d’analyser le flux vidéo. 

En mode chiffré, il n’y aura donc plus de sous-titres en direct, de streaming, de salles de petits groupes, de sondages, de discussions en tête à tête, d’enregistrement de la session dans le cloud ou encore de réactions. Il s’agira uniquement d’une vidéoconférence avec discussion commune, sans fioritures.

Une fois la phase de test terminée, tous les utilisateurs pourront activer le chiffrement E2E, gratuits comme payants. 

Covid-19 : YouTube va bannir les vidéos contenant de la désinformation sur les vaccins

La plateforme a annoncé hier qu’elle allait interdire « tous les contenus avec des allégations sur les vaccins pour la Covid-19 qui contredisent le consensus des autorités sanitaires locales ou de l’Organisation mondiale de la Santé », explique Reuters.

Depuis février, plus de 200 000 vidéos avec des informations trompeuses sur cette pandémie ont été supprimées. Nos confrères ajoutent que « les discussions sur les "préoccupations générales" sur le vaccin resteraient » en place.