Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

LeBrief

du 4 septembre 2020
Nintendo Direct 35 ans de Super Mario : Game & Watch, Mario Kart Live, 3D World + Bowser’s Fury…

Hier, le fabricant diffusait une conférence en édition spéciale pour les 35 ans du célèbre plombier. De nombreuses annonces ont été faites à cette occasion, aussi bien pour les amateurs de rétrogaming que ceux de VR.

Il faudra par exemple attendre le 18 septembre pour Super Mario 3D All-Stars (Super Mario 64, Super Mario Sunshine et Super Mario Galaxy) sur la Switch. Il sera vendu 59,99 euros jusqu’au 31 mars 2021 seulement, mais ceux qui l’ont acheté continueront d’en profiter après cette date.

Il était ensuite question de Super Mario Bros. 35, qui sera disponible sur Nintendo Switch Online le 1er octobre : « un jeu compétitif en ligne » où il faut être le dernier Mario en lice. Le 13 novembre les petites consoles portables Game & Watch vont revivre, avec Super Mario Bros (prix non précisé). Puis, le 12 février 2021 débarquera Super Mario 3D World + Bowser’s Fury sur Switch, pour 59,99 euros.

Enfin, la dernière annonce – et pas des moindres – était celle de Mario Kart Live: Home Circuit. Vous transformez votre salon en circuit de course : « Pilotez un kart dans le monde réel en utilisant les commandes bien connues de Mario Kart et suivez toute l'action de la course sur votre console ou votre téléviseur grâce à la caméra embarquée de votre bolide ».

Une vidéo de présentation a été mise en ligne. Les premiers kits seront disponibles le 16 octobre 2020.

Le film Mulan sera disponible le 4 décembre sur Disney+, sans supplément

Suite à la pandémie de Covid-19, Disney a décidé de sortir son film directement sur sa plateforme de streaming dès le mois de septembre dans certains pays, sans passer par la case cinéma. Il faut par contre payer un supplément, entre 20 et 26 euros généralement.

Ce n’est pas le cas de la France qui devra attendre que l'accès gratuit soit mis en place. Ce ne sera pas avant le 4 décembre Mulan sera alors « disponible pour l’ensemble des abonnés à Disney+, sans frais supplémentaire ».

Windows 10 revoit sa gestion du stockage, des emojis, intègre les GIF et la dictée vocale

Alors que l'édition de fin d'année est presque finalisée, le travail continue pour la suivant dans le canal Dev où les nouveautés se multiplient. 

Outre l'intégration de DNS over HTTPS, on aura droit à un emoji picker un peu plus pratique, avec enfin un moteur de recherche ! Autre grande nouveauté, la possibilité d'ajouter des GIF. La dictée vocale arrive également, dans différentes langues, dont le français.

L'autre grande évolution attendue est celle de la migration de la gestion du stockage dans l'application Paramètres. Il sera possibler d'y voir les différents périphériques, partitions, gérer le formatage, etc. 

Bien entendu, l'ancien système reste d'actualité pour permettre à ceux qui y ont leurs habitudes de ne pas être perdu, surtout qu'il reste plus complet. Puis il reste de toutes façons l'indispensable diskpart pour les amateurs de ligne de commandes.

Pour le reste il est surtout questions de changements dans le clavier virtuel, l'intégration des nouveautés en lien avec les annonces de Samsung dans l'application Votre téléphone, ou l'évolution de la phase de post-installation.

Firefox 80 disponible, la nouvelle version Android critiquée

Fin juillet et fin août nous avons eu droit à deux nouvelles moutures du navigateur de la fondation Mozilla, qui a annoncé des changements importants dans son organisation. 

Pas de grand changement au programme, si ce n'est que Firefox peut désormais être le lecteur PDF par défaut du système. Une version 80.0.1 vient d'être mise en ligne, corrigeant quelques bugs. C'était surtout du côté d'Android que le navigateur était attendu, après des mois de bêta pour sa refonte globale autour de GeckoView.

Mais le résultat n'a pas été du goût des utilisateurs, qui ont largement baissé la note attribuée sur le Play Store. En cause, notamment le manque d'extensions, l'accès aux développeurs étant pour le moment très limité, tout n'étant pas prêt. L'équipe s'en explique dans un billet de blog, évoquant une ouverture plus globale pour le moment via la version nightly.

Cela doit permettre aux plus pressés de ne pas attendre l'évolution de la version stable et aux développeurs de vérifier que tout fonctionne sans problème. Aucune date précise n'est pour le moment donnée pour une évolution de la situation. De nouvelles informations devraient être diffusées chaque trimestre.

D'ici là, l'ajout de nouvelles extensions continuera de se faire progressivement, au fil des validations.

Flight Simulator 2020 : un patch améliore l'installation et la stabilité

Le jeu, développé par les bordelais d'Asobo a été l'un des succès de l'été. Intégré au Game Pass de Microsoft, très attendu par la communauté des amateurs de simulation de vol, il a donné la petite claque graphique attendue.

Pour autant, tout n'a pas été parfait. Outre les petits soucis relevés ici ou là et le fait que le titre se limite pour le moment à DirectX 11, certains ont eu des problèmes lors de l'installation ou de stabilité de manière un peu plus globale. 

Le patch 1.7.14.0 doit venir corriger ces soucis, l'équipe précisant qu'une réinstallation propre peut être nécessaire si vous aviez eu des soucis pendant la procédure la première fois. 

D'autres petites améliorations sont au programme, la liste complète est disponible ici.

Facebook critique la protection de la vie privée dans iOS 14, Apple recule

« Future is private » déclarait Mark Zuckerberg suite au scandale Cambridge Analytica… mais pas trop. La société a en effet vertement critiqué les nouveautés du prochain OS mobile d'Apple.

En cause, des fonctionnalités visant à limiter le pistage des utilisateurs, ce qui limiterait les possibilités des partenaires du réseau social, notamment dans la mesure de l'efficacité de leurs campagnes. 

Dans un billet de blog, Apple redétaille ses évolutions en la matière, avec des ressources à disposition des développeurs, mais leur laisse un peu plus de temps. Ils ont jusqu'au début de l'année prochaine pour s'y mettre. 

Deepfakes : Microsoft annonce son Video AuthenticatorCrédits : gn8/iStock

Cet outil servira à la lutte donc la désinformation explique l’éditeur. Son but est, comme son nom l’indique, de vérifier des vidéos ou des photos afin de « fournir un pourcentage de chance, ou un score de confiance, que le média ait été manipulé artificiellement ».

« Dans le cas d'une vidéo, il peut fournir ce pourcentage en temps réel sur chaque image pendant la lecture de la vidéo », ajoute Microsoft. Cette dernière précise que son application a été développée en s’appuyant sur les données publiques de FaceForensic++ et qu’elle a été testée sur le DeepFake Detection Challenge.

Video Authenticator n’est pas directement disponible pour le commun des mortels. Microsoft a travaillé avec l’AI Foundation et plus particulièrement son initiative Reality Defender 2020 (RD2020) qui proposera cet outil « aux organisations impliquées dans les processus démocratiques, y compris les organes de presse et les campagnes politiques ».

Pour rappel, le Future of Humanity Institute a publié il y a plus de deux ans un rapport sur les risques liés à l'intelligence artificielle, et notamment les deepfakes :

Orange TV permet une diffusion via Chromecast

Ce genre d'application voit cette fonctionnalité coupée en général, du fait du blocage de certaines chaînes concernant une telle diffusion muti-écrans. Mais le FAI l'a finalement activée.

Cela concerne aussi bien la version Android qu'iOS, les deux ayant été mises à jour coup sur coup fin juillet. Il est précisé que cela ne fonctionne que pour « nos clients possédant un compte avec décodeur TV Orange ».

Xbox Series X : Microsoft présente sa nouvelle interface

Le fabricant prépare l’arrivée de ses consoles de nouvelle génération (lancement prévu en novembre) et, une fois n’est pas coutume, ce n’est pas la partie matérielle qui est à l’honneur. 

Dans une vidéo de quelques minutes accompagnée d’un billet de blog (un second a été mis en ligne quelques jours après), il dévoile sa nouvelle interface, qui vient avec son lot habituel de promesses.

« Le texte est plus lisible, les éléments à l'écran sont plus faciles à comprendre en un coup d'œil et l'accomplissement de vos tâches est plus rapide que jamais »… Comme toujours, il faudra voir ce qu’il en est dans la pratique.

Les Xbox Series X ne seront pas les seules à profiter, Microsoft compte déployer sa nouvelle interface sur l’ensemble de ces produits afin de proposer une expérience unifiée. 

Covid-19 : Apple et Google proposent d’envoyer directement des notifications, sans application tierceCrédits : Patrick Daxenbichler/iStock

En avril, les deux sociétés avaient présenté un projet commun pouvant servir de base pour des applications gouvernementales. Les deux partenaires vont désormais intégrer un système d’envoi de notification directement dans iOS et Android.

« Nous permettons (aux autorités de santé publique) d’utiliser plus facilement et plus rapidement le système de notifications d’exposition sans avoir à créer et à maintenir une application », expliquent les deux protagonistes dans un communiqué commun repris par l’AFP.

« iOS 13.7 et les versions ultérieures peuvent informer les utilisateurs d'une exposition potentielle au COVID-19, sans application de notifications dédiée. Cette fonctionnalité sans application s'appelle Exposure Notifications Express et n'est disponible que lorsqu'une Agence de la santé publique la prend en charge », explique Apple.

Selon The Verge, Google se préparait à faire de même ce mois-ci, pour tous les utilisateurs à partir d’Android 6.0. 

OVHcloud se paie l'américain Exten, spécialisé dans le NVMe over Fabrics

L'hébergeur français n'a pas limité ses emplettes à OpenIO cet été, il continue de s'agrandir dans le domaine du stockage en visant cette fois une solution orientée block storage.

La promesse d'Exten est de proposer une solution agnostique en termes de hardware et de protocole, performante et résiliente, parfaite pour le déploiement de solutions exigeantes. 

Reste maintenant à découvrir comment cela sera intégré et à voir si les promesses se concrétiseront ou pas dans les faits une fois la nouvelle offre mise en production. 

WSL 2 disponible sur les anciennes versions de Windows 10

Introduit avec l'édition de mai 2020 (2004), le sous-système Linux basé sur la virtualisation et un noyau intégré à Windows 10 va être « backporté » aux deux éditions précédentes (1903.18362 et 1909.1049).

L'objectif pour Microsoft est sans doute de permettre un accès aux développeurs qui sont dans des entreprises ayant une politique conservatrice en matière de mise à jour, ce qui est relativement courant. Et donc d'éviter une séparation trop forte entre l'usage de WSL 1 et 2.

Cela ne concernera dans un premier temps que les systèmes x64, ceux sous ARM64 doivent passer à Windows 10 2004 précise le géant américain. 

Linux Mint annonce son WebApp Manager, Warpinator disponible en Flatpak

Comme tous les mois, l'équipe de la distribution dérivée d'Ubuntu fait le point sur ses évolutions à venir. Mais aussi les correctifs qui ont été backportés de la version 20 à la 19.3. On apprend au passage que le nouvel outil de transfert Warpinator est désormais disponible sous LMDE 4 et proposé sous la forme d'un Flatpak, permettant son utilisation dans d'autres distributions. 

L'équipe précise que cette version peut sans problème être utilisée avec d'autres installées de manière plus classique.

L'autre grande nouveauté à venir est le WebApp Manager. Dérivé de l'outil ICE développé au départ pour la distribution PepperMint, il permet de créer des raccourcis vers des sites utilisés sous la forme d'application, avec n'importe quel navigateur. Certains gèrent cette fonctionnalité nativement, comme les dérivés de Chromium, mais ce n'est pas le cas de Firefox par exemple.

Là, on peut faire comme on le souhaite, modifier l'icône, le nom, la barre de navigation, etc. Une première version bêta est proposée sous la forme d'un paquet .deb. Tentez donc de le faire avec INpact Hardware ou Next INpact 😉

boon. tire sa révérence, entraînée par la chute de Wirecard

« En raison de la situation actuelle, nous avons pris la difficile décision de fermer le service boon. » à partir du 3 octobre 2020, explique poliment l’application de paiement éditée par Wirecard. Quelle situation exactement ? Le dépôt de bilan de Wirecard avec un trou dans les comptes de 1,9 milliard d’euros.

boon. demande donc à ses clients de retirer/dépenser tout l’argent restant sur leur compte au plus vite : « À partir du 4.10.2020, nous allons prélever des frais mensuels de 2,50 €/GBP/CHF de votre solde existant jusqu'à son épuisement complet ».

Pour de plus amples informations, une foire aux questions a été mise en ligne.

Ubuntu 20.04.1 LTS disponible, Canonical revient sur le chemin parcouru

Dans un billet de blog intitulé « de 2004 à la 20.04 » l'entreprise évoque les 32 versions (dont 8 LTS) mises en ligne en 16 ans, mais aussi tous les services qui ont été proposés depuis.

Cette première « point release » de la 20.04 LTS signe également le signalement de la mise à jour aux utilisateurs, sans que ceux-ci n'aient à la demander explicitement

Revolut fait le plein de fonctionnalités : Open Banking, virement instantané, Junior…

Open Banking permet d’intégrer vos comptes bancaires français directement dans Revolut : « au lancement, les banques disponibles sont le Crédit Mutuel, la Caisse d’Epargne, la Banque Populaire, le Crédit Agricole, la Société Générale, BNP Paribas et Hello Bank!, et nous en ajouterons d’autres à l’avenir ».

Afin de faciliter les achats en groupes, l’application propose les Dépenses partagées, de deux à vingt personnes : « Une fois ajoutées, indiquez-nous la répartition entre les différentes personnes et nous ferons les calculs automatiquement, et même en plusieurs devises si nécessaire ».

Autre fonctionnalité attendue : les virements instantanés en euros sont désormais disponibles gratuitement. Elle est disponible pour les clients particuliers et les professionnels via Revolut Business.

La néo-banque a également ouvert en juillet son offre Junior – pour les jeunes de 7 à 17 ans – à l’ensemble de ses clients. Elle était auparavant réservée aux titulaires d’un compte payant Premium ou Metal, elle est désormais accessible aux comptes Standard gratuits.

Nous pouvons également citer le dark mode pour l’application mobile, l’intégration d’un comparateur de prix mais aux Royaume-Uni seulement et la mise en ligne d’une série de questions/réponses sur les cryptomonnaies.

Facebook : voici les Graph et Marketing API v8.0, qui peuvent nécessiter des actions des développeurs

Elles ont toutes les deux été annoncées dans ce billet de blog. Nous ne reviendrons pas sur les changements, qui sont déjà longuement détaillés par Facebook.

L’arrivée de ces nouvelles versions est par contre l’occasion de déprécier certaines anciennes API : les v5.0 et v6.0 Marketing le 28 septembre, ainsi que la V3.1 du Graph le 27 octobre.

Instagram et Snapchat copient TikTok

Dans le petit monde des réseaux sociaux, il ne faut généralement pas attendre longtemps pour qu’une fonctionnalité à succès de l’un soit copiée par les autres. En ce moment c’est TikTok qui a le vent en poupe. Les autres tentent d’autant plus de jouer les alternatives que le réseau social chinois est banni (ou en passe de l'être) dans plusieurs pays, dont les États-Unis.

Instagram a ainsi lancé ses Reels dans le grand bain (après des expérimentations) : « une nouvelle manière de créer et de découvrir des vidéos courtes et divertissantes […] Vous pouvez enregistrer et modifier des vidéos multi-clips de 15 secondes avec du son, des effets, et en utilisant de nouveaux outils de création ».

Bref, un quasi-clone de TikTok. Pour rappel, Facebook s’était aussi lancé dans l’aventure en 2018 avec Lasso, mais l’application a tiré sa révérence deux ans plus tard… pour donc retenter sa chance sur Instagram. De son côté, Snapchat a signé des accords avec les géants de la musique, comme le rapporte Bloomberg.Les utilisateurs de Snapchat pourront ainsi ajouter de la musique dans leurs courtes vidéos… comme le propose TikTok. 

Les nouveautés de Facebook : clips vidéo, vente de produits et d’événements en ligne, Watch…

Le premier changement concerne le design de Facebook sur le web. Vous n’êtes certainement pas sans savoir qu’une nouvelle version a été progressivement déployée, sans être obligatoire. Ça, c’était avant : « À partir de septembre, tout le monde aura le nouveau design », peut-on lire sur cette page repérée par Engadget

Le réseau social a signé des partenariats avec des éditeurs comme Sony Music Group, Universal Music Group, Warner Music Group et Merlin afin de proposer des clips vidéo à ses utilisateurs. Les États-Unis sont concernés, mais rien n’est précisé concernant l’Europe.

Après avoir lancé Facebook Shops en mai dernier, l’entreprise ouvre ce service à « toutes les entreprises éligibles », avec de nouvelles fonctionnalités de personnalisation au passage. Et pour permettre aux utilisateurs de retrouver facilement les produits, un onglet Shop a été ajouté dans l’application mobile. D’autres fonctionnalités sont détaillées dans ce billet de blog.

Toujours dans le but de permettre à ses « créateurs » de gagner plus d’argent, le réseau social leur permet désormais d’organiser des événements en ligne payants. Vous définissez le prix, vendez les tickets, assurez la promotion et l'organisez entièrement sur la plateforme.

Du changement sur les recommandations de Facebook et Instagram. Celles-ci sont loin d’être nouvelles et dépendent de vos centres d'intérêt et sont le résultat d’une moulinette interne des algorithmes du réseau social. À défaut de les publier, le réseau social a mis en ligne les lignes directrices « pour aider les gens à mieux comprendre les types de contenu » qui sont recommandés. Ça se passe ici pour Facebook, là pour Instagram.

Enfin, la société de Mark Zuckerberg est récemment revenue sur sa plateforme de streaming vidéo : Watch, qui serait utilisée par « plus de 1,25 milliard de personnes chaque mois ». On apprend notamment qu’un outil Organic Video Post Testing est en train d’être finalisé afin de permettre aux créateurs de lancer des tests A/B sur les titres, miniatures, descriptions, etc.

Pour lutter contre la désinformation, Whatsapp vous propose… une recherche sur Internet

WhatApps a déjà limité le nombre de transferts d’un message par compte pour lutter contre les « fake news » qui ont tendance à se propager comme une traînée de poudre.

Désormais, une nouvelle fonctionnalité est ajoutée pour vérifier le contenu de ces messages : « Pour cela, il suffit d’appuyer sur un bouton présentant une loupe dans la discussion. Offrir un moyen simple de rechercher plus d’informations sur les messages transférés de nombreuses fois peut aider les utilisateurs à trouver des articles complémentaires ou d’autres sources d’informations concernant le contenu reçu ».

Facebook, propriétaire de WhatsApp, explique que ce fonctionnement permet aux utilisateurs « d’exporter le message vers leur navigateur sans que WhatsApp ne puisse voir ce message ».

La « loupe » est disponible dans plusieurs pays à travers le monde (notamment en Europe), mais pas encore en France.

Messenger : App Lock, nouveaux paramètres pour la vie privée et limite de transferts

Durant le mois de juillet, la fonctionnalité App Lock a été ajoutée à Messenger afin de renforcer la confidentialité, par exemple quand vous prêtez votre smartphone. Pour afficher le contenu de l’application, il faudra la déverrouiller avec Face ID ou une empreinte digitale. App Lock est déjà sur iOS et arrivera prochainement sur Android.

Facebook ajoute travailler sur de nouvelles fonctionnalités « pour que vous puissiez décider qui peut vous envoyer un message ou vous appeler directement, qui va dans votre dossier des Invitations et qui ne peut pas du tout vous envoyer un message ou vous appeler ».

Prochainement, les images des messages arrivant dans la boîte des Invitations pourront être floutés, vous laissant la possibilité de la voir ou non. Aucun délai n’a pas été précisé pour le moment.

Comme d’autres réseaux sociaux avant lui, Messenger introduit une limite dans le nombre de transferts d’un message, afin d’éviter la circulation trop massive et rapide de fausses informations : cinq personnes ou groupes à la fois. 

Google : « À vous de choisir si vous voulez activer les enregistrements audio »

Après avoir été épinglé – avec les principaux autres assistants numériques – pour avoir laissé des humains écouter une partie des conversations, Google avait annoncé du changement en septembre dernier.

Cette fonctionnalité est désactivée par défaut pour l’ensemble des utilisateurs, qui peuvent décider manuellement de la remettre en place. Plusieurs de nos confrères américains (The Verge par exemple) indiquent que des emails ont été envoyés aux utilisateurs pour leur expliquer la situation et leur proposer, s’il le souhaite, de l’activer : 

« Si vous acceptez, Google enregistrera également vos interactions audio avec la recherche Google, l'Assistant et Maps dans l'onglet "Activité sur le Web et les applications" de votre compte Google.

Google utilise vos enregistrements audio pour développer et améliorer ses technologies de reconnaissance audio et les services Google qui les utilisent, par exemple l'Assistant Google. Pour cela, un échantillon audio est analysé par des spécialistes qualifiés qui l'écoutent, le transcrivent et l'annotent. Ce processus aide les services à mieux comprendre ce que les utilisateurs disent […]

Parfois, un enregistrement audio peut être effectué involontairement si votre appareil détecte par erreur une activation. Nous travaillons en permanence à l'amélioration de nos systèmes pour réduire les activations involontaires. »

Pour modifier ce paramètre, c’est par là. Vous pouvez évidemment désactiver cette fonctionnalité par la suite si vous le désirez, tout se passe au même endroit. Pour effacer au besoin les anciens enregistrements, c’est par ici.

Le Figaro et Le Monde : les deux quotidiens sont désormais vendus 3 euros

Dans les deux cas, la crise liée à la Covid-19 est pointée du doigt : « Afin de poursuivre notre mission éditoriale et de préserver nos moyens, nous sommes contraints d’augmenter de 10 centimes le prix de votre Figaro quotidien », explique Marc Feuillée (directeur général du Figaro).

Même son de cloche au Monde : « Malheureusement, l’impact de la crise due au Covid-19 sur notre modèle économique avec, à la fois, une baisse substantielle et durable de nos revenus publicitaires et la cessation de paiements de notre distributeur, la société Presstalis, nous impose de trouver des ressources supplémentaires ». La hausse est de 20 centimes.

Age of Empires III: Definitive Edition sera disponible le 15 octobre

Microsoft a annoncé la date il y a quelques jours, lors de l’ouverture des précommandes. Le titre sera disponible sur Steam, Windows 10 et Xbox Game Pass for PC (beta).

Cette version du jeu disposera des extensions originales et proposera en plus des graphismes en 4K, une interface utilisateur « modernisée », mais aussi deux nouveaux modes de jeu et deux nouvelles civilisations (suédois et incas).

Tous les détails se trouvent par ici.

Facebook et la réalité virtuelle : bêta fermée pour Horizon, Reality Labs et fin des comptes Oculus

Après avoir été annoncée il y a un an la plateforme Horizon s’ouvre sous la forme d’une bêta fermée sur invitation (c’est par ici que ça se passe). Il s’agit pour rappel d’« un monde dédié à la réalité virtuelle, dans lequel les utilisateurs peuvent échanger, explorer de nouveaux lieux, jouer et bâtir des communautés ».

Alors que la réalité virtuelle prend de l’importance pour le réseau social, il a décidé de renommer son équipe AR/VR en Reality Labs. Dans le même temps, il annonce que la conférence Facebook Connect (anciennement Oculus Connect) se déroulera le 16 septembre et sera gratuite pour tout le monde. 

Enfin, dernier changement et pas des moindres : la disparition annoncée des comptes Oculus. Elle se déroulera en deux temps. À partir d’octobre, « toute personne utilisant un appareil Oculus pour la première fois devra se connecter via un compte Facebook ».

Puis en janvier 2023 : « Nous mettrons fin à notre assistance pour les comptes Oculus. Si vous choisissez de ne pas fusionner vos comptes à ce moment-là, vous pourrez continuer à utiliser votre appareil, mais vous aurez besoin d’un compte Facebook pour accéder à toutes les fonctionnalités ».

Enfin, « les prochains appareils Oculus qui sortiront nécessiteront un compte Facebook, même si vous avez déjà un compte Oculus ». Une foire aux questions (en français) a été mise en ligne.

World of Warcraft: Shadowlands : une vidéo à quelques semaines de la sortie

La sortie de la huitième extension du jeu est programmée pour le 27 octobre à 00h00 heure de Paris. En attendant, Blizzard a mis en ligne plusieurs vidéos dans une série nommée Afterlives, en lien avec la nouvelle Ombreterre.

Les précommandes sont ouvertes depuis plusieurs mois : 39,99 euros pour l’édition de base, jusqu’à 74,99 euros pour l’édition Epic. Il est précisé que « passer à l’Epic Edition ne vous permettra pas d’obtenir à nouveau les objets si vous les avez déjà débloqués sur votre compte ».

Fin d'Internet Explorer et Edge Legacy pour Microsoft 365, le nouvel Edge passe aux DNS sécurisés

Nombreux sont les développeurs qui ont hâte d'en finir avec Internet Explorer et Edge Legacy, même ceux de Microsoft. Ils annoncent ainsi que le 30 novembre 2020 Teams ne supportera plus IE11, le 9 août ce sera au tour de Microsoft 365. Le 9 mars Edge Legacy passera en fin de vie. 

De quoi donner un peu plus un coup de vieux à ces navigateurs qui ne devraient plus être utilisés, mais le sont encore en entreprise, lorsque la DSI baigne dans la nostalgie. Microsoft précise d'ailleurs qu'il n'est pour le moment pas question de couper IE11 qui reste une part intégrante même de Windows 10. Jusqu'à quand ?

Dans tous les cas, le nouvel Edge continue pour sa part d'évoluer. Plusieurs nouveautés ont été mises en place cet été, dont le support des DNS sécurisés dans la version 86, attendue dans le canal stable d'ici peu.

Vivaldi 3.2 est disponible, la 3.3 arrive

Dans les grandes lignes, cette nouvelle mouture du navigateur ajoute un bouton pour couper/réactiver le son du lecteur vidéo pop-out (picture-in-picture). D’autres petits changements ont été apportés à ce dernier. Pour le reste, il est question d’« améliorations générales et de correctifs liés à la sécurité ». Les notes de version détaillées sont ici.

Deux mises à jour mineures (1 et 2) ont ensuite été mises en ligne pour corriger des bugs et mettre à jour Chromium. Il y a deux jours, l’équipe en charge du navigateur a mis en ligne la version RC 1 de Vivaldi 3.3. Pour la télécharger, il suffit de suivre ce lien et de cliquer sur votre plateforme (Linux, macOS ou Windows).

Pour rappel, dans le cadre de notre dossier sur les navigateurs et leurs gestions de la vie privée, nous nous étions penchés sur Vivaldi