Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

LeBrief

du 9 juillet 2020
La seconde bêta d’Android 11 est disponible

Presque un mois après la première bêta (et trois semaines après la 1.5 avec quelques changements mineurs), Google vient de mettre en ligne la seconde bêta. Peu de nouveautés cette fois-ci puisqu’il est principalement question d’améliorations de la stabilité.

Concrètement, cela signifie que « les API et les comportements d'Android 11 sont finalisés. Pour les développeurs, il est temps de travailler sur vos dernières mises à jour de compatibilité, et de les publier à temps pour la version officielle qui arrivera plus tard au troisième trimestre ».

Une troisième bêta est prévue pour août, qui fera également office de Release candidate. De plus amples informations sont disponibles ici pour les développeurs et là pour le calendrier des publications. Selon une vidéo publiée par Google, la date du 8 septembre était annoncée, mais la société a depuis confirmé à Android Authority qu’il s’agissait d’une erreur.

La liste de compatibilité est toujours la même : les smartphones Pixel 2, 3, 3a et 4 (ainsi que leurs versions XL) de Google.

La valorisation de NVIDIA dépasse celle d’Intel en bourse

Petit à petit l’oiseau fait son nid. Le cours de l’action du caméléon grimpe inexorablement depuis des mois pour arriver à 408 dollars hier soir, soit 53 % de plus que début avril. De son côté, l’action d’Intel a stagné sur la même période, aux alentours de 58 dollars. 

Résultat des courses, la valorisation de NVIDIA atteint 251 milliards de dollars, contre 248 milliards de dollars pour celle d’Intel. Un succès d’estime pour le fabricant de GPU, qui dépasse ainsi pour la première fois Intel en bourse.

Au troisième trimestre 2018, NVIDIA s’était rapproché d’Intel, mais l’entreprise avait fortement chuté sur la fin de l’année, laissant son concurrent reprendre de l’avance. 

Société Générale : en cas de perte ou vol, une carte bancaire virtuelle pour payer avec son mobile

La banque affirme qu’elle propose « un service unique en France qui permet à ses clients qui ont opposé leur carte bancaire de continuer à payer avec leur mobile ».

Après la mise en opposition, une notification est envoyée « quelques secondes plus tard » avec la nouvelle carte virtuelle. Ce service est disponible dès à présent sur iOS et « le sera également prochainement sur Paylib sans contact sur Android ». 

Hydrogène : une alliance européenne « en vue d’une Europe neutre climatiquement »Crédits : Fokusiert/iStock

La Commission européenne vient de mettre en ligne plusieurs documents sur le sujet. Elle rappelle que « l’hydrogène peut servir de matière première, de carburant ou de vecteur d’énergie et de solution de stockage et trouve de nombreuses applications possibles qui réduiraient les émissions de gaz à effet de serre ».

Elle ajoute que, comme indiqué dans le plan de relance Next Generation EU, « l’hydrogène constitue une priorité d’investissement afin de stimuler la croissance économique et la résilience, de créer des emplois locaux et de consolider le leadership mondial de l’UE ».

Un calendrier est déjà défini : 

  • D’ici à 2024 : « nous soutiendrons l’installation d’électrolyseurs ayant une capacité de production d’hydrogène renouvelable d’au moins 6 GW dans l’UE, et l’objectif de produire jusqu’à un million de tonnes d’hydrogène renouvelable ».
  • De 2025 à 2030 : « l’hydrogène doit devenir une partie intrinsèque de notre système énergétique intégré, avec une capacité installée d’au moins 40 GW d’électrolyseurs produisant de l’hydrogène renouvelable et une production allant jusqu’à 10 millions de tonnes d’hydrogène renouvelable dans l’UE ».
  • À partir de 2030 : « l’hydrogène renouvelable sera déployé à grande échelle dans tous les secteurs difficiles à décarboner ».

Afin de regrouper les initiatives et les ressources, la Commission annonce une « Alliance européenne pour un hydrogène propre ». Ses travaux « s’articuleront autour de six piliers industriels, reliant l’offre et la demande d’hydrogène propre » : applications domestiques, transmission et distribution, mobilité, production d’hydrogène, applications industrielles, secteur de l’énergie.

500 entreprises participent à cette alliance en 2020, avec l’objectif d’arriver à 1 000 en 2024 et 2 000 en 2050. La Commission revient également sur les « besoins d’investissements dans les électrolyseurs ayant une capacité de production d’hydrogène renouvelable » : 5 à 9 milliards d’euros en 2024, puis 26 à 44 milliards en 2030.

De son côté, le Parlement européen « va voter la réforme des orientations pour les réseaux transeuropéens d’énergie ». Les députés réclameront « un meilleur développement des solutions de stockage énergétique afin d’accroitre la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique européen ».

Dans ce cadre, « les nouvelles batteries, le stockage thermique et l’hydrogène vert pourraient jouer un rôle majeur pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris et assurer un approvisionnement continu en énergie ».

ARM veut séparer ses divisions IoT pour les placer directement sous le giron de SoftBank

Cela fait maintenant quatre ans que le japonais SoftBank a croqué ARM pour 32 milliards de dollars

Dans un billet de blog, ARM « propose de transférer ses deux activités IoT Services Group (ISG) – IoT Platform et Treasure Data –  dans une nouvelle entité détenue et exploitée par SoftBank Group ».

De son côté, ARM « se concentrera davantage sur ses activités principales que sont la propriété intellectuelle et les semi-conducteurs. Elle prévoit de continuer à collaborer avec les nouvelles activités de l’ISG ».

Cette opération doit encore être validée par le conseil d’administration et les représentants des personnels (entre autres). Si ce projet est approuvé, « il devrait être finalisé d'ici fin septembre 2020 ».

La Fire TV propose des applications YouTube TV et Sling TV, Hulu + Live TV arrive

Amazon explique que l’intégration de Sling TV a déjà débuté plus tôt cette année, tandis que YouTube TV est disponible depuis hier. 

Pour Hulu + Live TV, l’application sera disponible « dans les prochaines semaines ». De plus amples informations sont disponibles dans ce billet de blog.

solstråle : « un service d’installation de panneaux solaires » par Ikea

Pour proposer ce service, le suédois s’est rapproché de Voltalia, un « expert de la production d’énergie renouvelable, notamment solaire, depuis bientôt 15 ans ». Si ce service est nouveau en France, il est disponible depuis des années dans huit autres pays, notamment la Suède, l’Allemagne, la Suisse et la Belgique. Il ne s’agit évidemment pas d’un kit à monter soi-même : 

« Après avoir pris des informations sur IKEA.fr ou en magasin les clients de IKEA France pourront faire une simulation via un outil en ligne et ensuite se faire accompagner de la visite technique jusqu’au service après-vente par les experts de Voltalia, pour bénéficier d’une installation photovoltaïque sur leur toiture.

Avec ce service, IKEA souhaite permettre au plus grand nombre de jouer un rôle actif dans la transition énergétique en France, tout en faisant des économies sur le long terme. L’électricité produite peut-être soit consommée sur place pour faire baisser la facture et/ou revendue au réseau pour générer des revenus ».

La disponibilité commencera cet automne « dans les départements du sud de la France, puis progressivement dans toute la France d’ici fin 2020 ».

Synaptics va racheter pour 250 millions de dollars une partie de la division IoT business de Broadcom

Synaptics est un fabricant américain spécialisé dans les pavés tactiles pour ordinateurs. La société a signé un accord définitif avec Broadcom pour « acquérir certains actifs et droits de fabrication de son activité IoT ». 

Il est notamment question de produits Wi-Fi, Bluetooth et GPS/GNSS existants ou à venir. Cet achat « renforce la position de Synaptics sur le marché grandissant de l’IoT », affirme Synpatics.

La transaction a été approuvée par le conseil d’administration de Synaptics et devrait être finalisée durant son premier trimestre fiscal de 2021, sous réserve d’obtenir le feu vert des autorités compétentes. 

Le groupe Keeper aurait piraté plus de 570 sites d’ecommerces, la France n’est pas épargnée

C’est le résultat d’une enquête de Gemini Advisory. Les attaques se seraient déroulées entre avril 2017 et maintenant. Les boutiques en ligne de 55 pays seraient concernées, dont la France qui arrive en 4e position.

Aucune enseigne « majeure » n’est citée par la société. La liste complète des URL et les dates de piratage estimées sont répertoriées dans ce document.

Plus de 85 % des sites piratés fonctionneraient avec le CMS Magento, 5,5 % sous WordPress et 4,2 % avec Shopify. Les pirates auraient réussi à injecter du code malveillant pour récupérer les données bancaires au moment des transactions. Les détails sont donnés ici.

Tor lance une campagne de promotion des sites onion

L’équipe a tranché : le public ne connait pas assez les sites onion, c’est-à-dire les sites web bâtis sur les services onion du réseau Tor. En plus de l’ajout récent dans Tor Browser de la fonction Onion-Location – elle avertit l’utilisateur quand une version onion du site visité existe – elle débute une campagne pour promouvoir leur utilisation.

Baptisée #MoreOnionsPorfavor et lancée hier soir, elle veut rappeler pourquoi les services onion peuvent être si importants : protection des métadonnées de l’utilisateur, chiffrement de bout en bout par défaut...

Puisque Tor Browser peut avertir de l’existence d’un site onion, il faut que les sites possèdent une version adaptée. L’équipe encourage donc les développeurs à se lancer, envoyant les intéressés consulter la documentation et le guide des bonnes pratiques.

Elle ajoute que l’installation d’un serveur web et d’un service onion n'est – en théorie – pas complexe, et encore moins l’activation d’Onion-Location. En revanche, ce dernier ne peut pas fonctionner sans certificat TLS valide, Let’s Encrypt étant cité en exemple.

Les développeurs ont jusqu’au 10 août pour créer la version onion et avertir l’équipe (frontdesk@torproject.org). Ils pourront dans la foulée publier l’information accompagnée du hashtag #MoreOnionsPorfavor. Tor s’engage alors à apporter un peu de « swag », donc de visibilité.

Netflix prépare l'arrivée de sa trilogie Transformers, Umbrella Academy saison 2 et Kimmy Schmidt en interactif

Hier, le service de SVOD a diffusé plusieurs bande-annonces de contenus attendus dans son catalogue ces prochaines semaines.

Il y a bien entendu la saison 2 de la très déjantée Umbrella Academy, qui ne semble pas s'assagir au passage. Tout comme Unbreakable Kimmy Schmidt qui prépare un épisode spécial, interactif : Kimmy contre le révérend. Netflix continue ainsi de miser sur cette technologie qu'elle utilise par touches

En début de semaine, c'était les Transformers qui étaient à l'honneur. Et s'il est à nouveau question d'une trilogie, ce n'est pas pour des films mais d'un animé. 

Il racontera la fin de la guerre entre Autobots et Decepticons. La première partie, Siege, prendra la forme d'une série de 6x 22 minutes diffusée le 30 juillet prochain.

Google lance son App Flip pour simplifier la création de liens avec des comptes tiers

La nouvelle fonction est basée sur OAuth et permet de simplifier les étapes de connexion entre le compte Google et les comptes tiers. Elle se destine aux développeurs, qui peuvent l’intégrer à leur application. Elle est surtout pensée pour Google Assistant et Home.

Concrètement, App Flip intervient quand un utilisateur souhaite attacher un compte spécifique à Google pour l’utiliser au sein des Actions. Plutôt que de fournir un énième formulaire, le service bascule sur l’application de l’éditeur concernée, qui demande alors une simple confirmation.

L’implémentation d’App Flip se fait par acceptation d’un lien profond autorisant Google à se connecter. La fonction est disponible pour toutes les Smart Home Actions et en bêta pour les autres Conversational Actions. En plus d’Android, les applications iOS sont prises en charge.

Réparations : Apple étend son programme Independent Repair Provider à l’EuropeCrédits : iFixit

Apple a lancé son programme IPR fin août 2019, avec l’idée de fournir aux réparateurs indépendants les mêmes outils et pièces de rechanges que ceux, agréés, du réseau Apple Premium Reseller – et bien sûr des Apple Store.

Le programme est gratuit, tout comme la formation, obligatoire d’ailleurs pour obtenir la précieuse certification. Cependant, les conditions d’accès sont strictes, le contrat avec Apple comporte des clauses très contraignantes et les pièces sont chères.

Mais peu importe les critiques, Apple étend son programme à l’Europe et au Canada. Dans sa page d’explication, la firme indique que l’IPR se destine aux « entreprises qui souhaitent exécuter des réparations d’iPhone hors garantie directement auprès d’utilisateurs finaux peuvent demander à adhérer au programme ».

Que ces entreprises soient prévenues, de nombreuses conditions sont strictes. Par exemple, la firme « ne retiendra pas les candidats qui utilisent dans le nom de leur société ou dans leurs pages web des termes relevant d’une marque de commerce d’Apple ».

Les entreprises intéressées doivent en outre « tenir à la disposition d’Apple les documents attestant de leur activité », « disposer pour leur centre de services sans rendez-vous d’un local commercial situé dans un endroit facilement accessible » ou encore « sont tenues d’employer des techniciens certifiés Apple pour les réparations ».

Concernant la certification, « il est nécessaire de passer les examens d’un centre d’examens agréé en ligne. Les certifications sont mises à jour par produit, tous les ans. Les frais d’examen de certification ne s’appliquent pas aux entreprises ayant obtenu le statut de centre de réparation indépendant ».

Les indépendants intéressés pourront récupérer un « formulaire de notification d’intérêt » depuis la page. Apple prévient toutefois : « Le fait de satisfaire aux conditions du programme ne garantit pas l’acceptation de l’adhésion au programme», sachant que l'entreprise « se réserve le droit de refuser toute demande d’adhésion sans avoir à fournir de commentaires ».

American Express, Discover, Mastercard et Visa étendent leur « Click-to-Pay »

Cette solution basée sur le standard Secure Remote Commerce (SRC) d'EMV consiste en une sorte de compte Paypal contenant différentes cartes de paiement, simplifiant le paiement en ligne.

Déployé outre-Atlantique depuis fin 2019, il va être généralisé. Les quatre partenaires, tous américains, listent les pays concernés : Arabie Saoudite, Australie, Brésil, Canada, Emirats Arabes Unis, Hong Kong, Irlande, Koweït, Malaisie, Mexique, Nouvelle Zélande, Qatar, Royaume-Uni et Singapour. 

D'autre devraient suivre rapidement. Pour le moment, la France n'est pas concernée mais on note un rapprochement avec l'Europe, qui vient notamment de lancer son initiative de schéma bancaire EPI.

Canonical et Google partenaires pour porter Flutter sur Linux

Voilà, l’air de rien, une annonce majeure. Le père d’Ubuntu se charge de faire le lien entre le SDK Flutter de Google et le monde Linux. L’éditeur présente ainsi une version alpha du kit, disponible pour les développeurs.

Flutter est une technologie open source de Google, pensée pour simplifier le développement des applications multiplateformes, avec une unique base de code. Prévue initialement pour Android et iOS, fournissant de nombreux éléments graphiques et propulsée notamment par la bibliothèque Skia, elle est en cours d’adaptation aussi bien pour Windows 10 que macOS. 

La version fournie par Canonical permet l’utilisation de la technologie dans les applications Linux. Les développeurs pourront alors générer un snap – évidemment – puis l’envoyer directement au Snap Store.

« Canonical investit significativement dans Flutter en lui dédiant une équipe de développement pour travailler aux côtés de ceux de Google, afin de fournir à la majorité des distributions Linux la meilleure expérience Flutter. Canonical continuera de collaborer avec Google pour améliorer encore le support de Linux et maintenir la parité fonctionnelle avec les autres plateformes supportées », ajoute Canonical.

L’opération bénéficie clairement aux deux partis. Google gagne un poids lourd du monde Linux qui va accélérer l’extension de Flutter, Canonical un partenaire idéal pour promouvoir un peu plus ses snap. La société sera à terme en mesure de capter des développeurs supplémentaires, attirés par la simplicité du processus.