Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

LeBrief

du 19 février 2020
Ambition Inria 2023 : les objectifs pour faire face au logiciel qui « dévore le monde »

Pour l’institut national de recherche en sciences et technologies du numérique, le principal enjeu des quatre années à venir est la question de la souveraineté numérique afin de garder son « autonomie stratégique ». Avec cette problématique en tête, Inria précise ses objectifs jusqu’en 2023 :

  • « Accélérer la construction d’un leadership scientifique et technologique de la France, dans une dynamique européenne […]
  • Avoir un impact économique dans les territoires, pour contribuer à la revitalisation et à la pérennité d’une base industrielle française et européenne par et dans le numérique […]
  • Renforcer l’apport d’Inria aux politiques publiques […]
  • Etre au service du développement des grandes universités de recherche […]
  • Mettre en œuvre une infrastructure de recherche et d’innovation à l’organisation efficace et sereine, être un employeur exemplaire. »

De plus amples détails sont donnés dans le contrat d’objectifs et de performance 2019-2023 entre l’État et Inria. Pour Bruno Sportisse, son PDG : « [ce contrat] réaffirme notre rôle comme un bras armé de l’État pour la souveraineté numérique, par la recherche et l’innovation. Il donne un cadre d’ambition, d’engagement et de responsabilité et nous oblige, en tant qu’institut de recherche public, auprès de la Nation ».

VA252 : lancement réussi pour Ariane 5, deux satellites en orbite

Hier soir, la fusée a décollé depuis le Centre Spatial Guyanais avec deux satellites de télécommunication à son bord : JCSAT-17 pour le compte de l’opérateur japonais SKY Perfect JSAT Corporation et GEO-KOMPSAT-2B pour l’Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI).

La mission a duré une demi-heure et les deux satellites ont été largués sur une orbite géostationnaire à plus de 35 000 km d’altitude. Le plan de vol de la mission se trouve par ici.

Facebook teste un flux d’actualités séparé en trois onglets

C’est Jane Manchun Wong, experte en sécurité et rétroingénierie, qui l'a découvert dans le code de l’application Android. Facebook travaillerait ainsi à diviser en trois le flux principal :  Pertinent, Récent et Vu.

Le réseau social a depuis confirmé à TechCrunch qu’il testait effectivement cette fonctionnalité en interne et qu’il prévoyait de l’étendre.

Nos confrères rappellent qu’il est déjà possible de retrouver les publications déjà vues via ce lien. Aucun calendrier n’a été précisé par Facebook pour la mise en ligne de cette nouveauté.

Ring peine à démontrer l’efficacité de sa vidéosurveillance

Depuis 2018, la sonnette connectée d'Amazon, est devenu « partenaire » de plus de 800 forces de l'ordre aux États-Unis, leur permettant d'accéder à leurs images de vidéosurveillance.

Dans des communiqués de presse, Ring affirme qu'« un quartier de Los Angeles a vu une baisse de 55% des cambriolages après l'installation de sonnettes Ring dans seulement 10% des maisons ». L'entreprise a par contre refusé de permettre à NBC d'accéder aux données concernant la méthodologie ou l'analyse de la manière dont cette conclusion a été tirée, ainsi que de répondre aux questions sur son efficacité. 

NBC a donc contacté 40 de ces forces de l'ordre : 3 ont répondu que leurs agents perdaient du temps à examiner des faits inintéressants, 13 que Ring ne leur avait permis de procéder à aucune arrestation, 13 qu'ils avaient a contrario pu arrêter des délinquants (mais sans préciser combien), les autres indiquant ne pas disposer de statistiques afférentes.

Parmi les arrestations que la police a liées à Ring, la plupart concernaient des délits mineurs, allant du vol d'un livre à 13 dollars à celui d'une Nintendo Switch, en passant par des friandises pour chien d'une valeur de 18 dollars et un teckel. Un homme et deux mineurs ont aussi été arrêtés après avoir été filmés dans une voiture volée par une caméra Ring.

Alors que près d'un quart des forces de l'ordre contactées ont déclaré qu'elles pensaient que les caméras dissuadaient la criminalité, aucune ne disposait de données permettant de lier la baisse globale des délits contre les biens enregistrés aux États-Unis à leurs accords avec Ring. L'entreprise elle-même dit ne pas savoir à quel point ses caméras seraient dissuasives ou efficaces pour identifier des suspects. 

D'après les statistiques du FBI, les délits contre les biens signalés seraient en forte baisse depuis des années, les cambriolages ayant chuté de près de moitié de 2008 à 2018 et les larcins (comme le vol de colis déposés à l'entrée des maisons) de près d'un tiers, alors même que le volume de colis envoyés aux États-Unis a augmenté de 7 à 9% par an lors de la dernière décennie.

Amazon, à l'origine d'une partie non négligeable de cette explosion de livraison de colis, a refusé de partager à NBC le nombre de ceux qui auraient été volés dont elle aurait été informé. Un porte-parole d'UPS a quant à lui déclaré que sa société n'avait pas observé d'augmentation du taux de vol de colis, mais reconnu qu'elle n'enregistre pas systématiquement les données à ce sujet.

« Il y a un manque de preuves assourdissant », a déclaré à NBC News Liz O'Sullivan, directrice technologique du Surveillance Technology Oversight Project, une ONG de défense de la vie privée. Alors même que, dans le même temps, cette banalisation de la vidéosurveillance accroît le sentiment d'être en insécurité : « elles attisent les soupçons que nous avons les uns des autres », estime O'Sullivan.

Microsoft : des Mixed Reality Dev Days les 16 et 17 mai

C’est via un message sur Twitter que le géant américain donne rendez-vous. Cet événement se tiendra donc à Redmond deux jours avant la conférence Build 2020.

Cette année, Microsoft organisera aussi une tournée au Japon et en Allemagne autour de la réalité mixte, mais les dates ne sont pas encore connues.

Firefox 73.0.1 est disponible, avec des correctifs pour éviter des plantages sur Windows et Linux

Alors que la version 73 du navigateur de Mozilla est disponible depuis quelques jours, un premier correctif important est publié.

Cinq bugs ont été éliminés, notamment un concernant des plantages sous Windows si des logiciels de sécurité tiers tels que 0patch ou G DATA sont présents ou sur Linux lors de la lecture de contenus chiffrés.

Les notes de version sont disponibles ici.

 Le renseignement au service de la lutte contre l’agribashingCrédits : photohomepage/iStock/Thinkstock

Questionné par le sénateur Pierre Louault (UC), inquiet face aux « extrémistes végans » ou ces « faucheurs volontaires qui mènent des opérations d'intimidation inacceptables à l'encontre de certaines professions comme les bouchers ou les agriculteurs, éleveurs ou céréaliers », le ministre de l’Intérieur a voulu assurer de son soutien.  

« La protection de l'environnement, la bientraitance animale sont légitimes mais elles ne doivent pas s'exercer en pointant du doigt l'agriculture ni en usant d'incivilités voire de violences » explique Christophe Castaner dans sa réponse.  

Face aux « mouvances écologistes radicales et des groupuscules se réclamant « anti-spécistes » », il indique que les actes de violences ou de dégradations « font systématiquement l'objet d'enquêtes conduites sous l'autorité des procureurs de la République ». 

Il prévient également que des « efforts inédits en matière de recrutement de policiers et de gendarmes mis en œuvre durant le quinquennat vont également permettre d'abonder les ressources des services de renseignement ». 

En somme, grâce à des finalités très généreuses, la loi de 2015 sur le renseignement, adoptée après les attentats, va permettre d’anticiper ces actes au fil des divers outils de surveillance technologiques.  

DEMETER, la nouvelle cellule nationale de suivi des atteintes au monde agricole, compte ainsi parmi ses missions la recherche et l’analyse du renseignement « en vue de réaliser une cartographie évolutive de la menace et détecter l’émergence de nouveaux phénomènes et/ou groupuscules ».

En Espagne, Orange Bank s’associe à Samsung Pay

Comme repéré par Sam Mobile, le fabricant de smartphones explique que « les clients de la banque mobile Orange peuvent payer via [Samsung Pay], qui compte déjà plus de deux millions d’utilisateurs actifs ».

Les clients Orange Bank peuvent ainsi payer avec leur montre connectée Samsung s’ils le souhaitent. Elle est le dernier d’une longue liste de partenaires comprenant notamment CaixaBank, Cetelem, Carrefour services financiers, Deutsche Bank, El Corte Inglés, etc.

En France, Samsung Pay est compatible avec Boursorama, le Crédit Agricole, la Banque Populaire, Fortuneo, Lydia, Max, etc. mais pas Orange Bank pour le moment.

Les forums PlayStation fermeront leurs portes le 27 février

Sony l’a annoncé officiellement via un message sur la page d'accueil de ses forums, avec un message invitant ses utilisateurs « à continuer les conversations sur PlayStation.Blog, twitter et Instagram ».

Le message est succinct et aucune raison n’est pour le moment donné par l’éditeur. De nombreux joueurs ont visiblement du mal à comprendre et accepter la décision de Sony.

Solar Orbiter envoie ses premières mesures, la perche s’est correctement déployée

L’Agence spatiale européenne explique que des données sont arrivées jeudi 13 février. Elles permettent surtout de confirmer « aux équipes scientifiques internationales que le magnétomètre embarqué est en bon état de fonctionnement suite au déploiement réussi de la perche à instruments de la sonde ».

C’est une étape importante pour les chercheurs qui veulent mesurer « des champs magnétiques des milliers de fois plus petits que ceux qui nous sont familiers sur Terre », explique Tim Horbury de l’Imperial College de Londres et principal investigateur du magnétomètre (MAG). 

« Même le courant qui passe dans les fils électriques crée un champ magnétique plus grand que ce que nous avons besoin de mesurer. C’est la raison pour laquelle nos capteurs sont situés sur une perche, ils sont ainsi à l’écart de l’activité électrique qui se déroule à l’intérieur de la sonde », ajoute le responsable.

« Le fait d’avoir effectué des mesures avant, pendant et après le déploiement de la perche nous a aidé à identifier et caractériser les signaux qui ne sont pas liés au vent solaire, comme les perturbations liées à la plate-forme de la sonde et aux autres instruments », affirme Mathieu Kretzschmar du Laboratoire de Physique et Chimie de l’Environnement et de l’Espace d’Orléans.

Ensuite, « les instruments de télédétection seront mis en service dans les prochains mois, et nous sommes impatients de les tester en juin, alors que Solar Orbiter se sera rapproché du Soleil », explique Yannis Zouganelis, vice-responsable scientifique de la mission Solar Orbiter pour l’ESA.

 Mozilla : le VPN Firefox Private Network disponible en bêta sur Android, pour 4,99 dollars par mois

En septembre, l’éditeur relançait son programme Test Pilot avec un VPN. Il n’était disponible que pour Windows, sous la forme d’une extension.

Il arrive sur Android, en bêta fermée. Il faut en effet s’inscrire par ici pour espérer recevoir une invitation pour pouvoir l’installer et en profiter.

Jusqu’à cinq terminaux peuvent se connecter et le service est pour le moment proposé à 4,99 dollars par mois, un prix spécial à l’occasion de la bêta. Le tarif final une fois que le service sera officiellement lancé n’est pas précisé par Mozilla.

Le Firefox Private Network sera prochainement proposé pour iOS, Mac et Linux.

Dell revend l’éditeur de logiciel RSA Security pour 2,075 milliards de dollars

Le fabricant d’ordinateurs avait récupéré la marque RSA – organisateur de la conférence éponyme – en rachetant EMC en 2016 (une opération à 67 milliards de dollars).

Dell la revend finalement au fonds d’investissement STG (Symphony Technology Group) afin de récupérer de l’argent frais et effacer une partie de sa dette.

Un accord définitif a été signé, mais il reste soumis à l’approbation des autorités compétentes. Le paiement des 2,075 milliards de dollars se fera intégralement en numéraire. La finalisation est attendue dans les six à neuf mois.

Comble du comble pour une société misant sur la sécurité informatique, l’annonce a été faite lundi, mais le communiqué était parti trop tôt et a été retiré dans la foulée… mais il avait été repéré par le Wall Street Journal.

RGPD : la Mairie d’Oslo sanctionnée par la CNIL norvégienneCrédits : 3D_generator/iStock

Le Comité européen pour la protection des données indique que l’équivalent norvégien de la CNIL a imposé une amende administrative de 120 000 euros à l’encontre de la municipalité d’Oslo, et spécialement son Agence pour l’éducation. 

L’autorité reproche à la mairie de ne pas avoir mis en œuvre les mesures techniques et organisationnelles appropriées pour assurer un niveau de sécurité adapté sur l’application mobile Skolemelding. Une solution dédiée à la communication entre le personnel de l’école, les parents et les élèves.

Ainsi, la mauvaise sécurisation de cette solution permettait à un utilisateur tiers de modifier les données personnelles de plus de 63 000 élèves. De même « en raison de tests de sécurité inadéquats avant le lancement de l'application, celle-ci contenait des failles de sécurité bien connues ».

Autre problème : un champ libre où des parents ont pu révéler des éléments sensibles relatifs à la santé de leur enfant. Une mesure peu compatible avec le principe du « privacy by design » cher au RGPD. Selon l’autorité de contrôle, il eut été préférable d’utiliser par exemple une liste déroulante ou un système de cases à cocher. 

« La municipalité d'Oslo n'a pas fait appel de la décision ».

La correction orthographique automatique débarque dans Google Docs

Après avoir ajouté cette fonctionnalité à Gmail l’année dernière, le géant américain la propose donc dans son traitement de texte en ligne

Il explique que « les mots mal orthographiés seront automatiquement corrigés lors de la saisie et identifiés en étant soulignés par des pointillés gris. Quand vous continuez à taper, cette ligne disparaîtra ».

Il est évidemment possible d’annuler une modification automatique. Le déploiement se fait progressivement à partir du 18 février. Les langues supportées par cette fonctionnalité ne sont pas précisées.

Apple déploie watchOS 6.1.3 et 5.3.5

Le fabricant explique que « cette mise à jour comprend des améliorations et des corrections de bugs », sans les détailler davantage, à une exception près.

Ces mises à jour contiennent en effet « un correctif pour un problème qui empêchait la notification d’un rythme cardiaque irrégulier de fonctionner comme prévu pour les propriétaires d'Apple Watch en Islande ». 

Suivant la version de watchOS sur laquelle vous vous trouvez, vous pouvez donc installer la mise à jour 6.1.3 ou la 5.3.5.

Humains dans l’espace : l’ESA renforce ses recherches avec des « lits d’immersion sèche »Crédits : CNES/MEDES–Emmanuel Grimault, 2015

L’Agence spatiale européenne (ESA) commence par rappeler un point essentiel : « nos corps se sont adaptés à la vie sur Terre et ils ne sont pas conçus pour le vol spatial ». En effet, « en micropesanteur, le corps d’un astronaute perd de la masse musculaire et de la densité osseuse, les yeux changent, les fluides migrent vers le cerveau, et ce parmi d’autres conséquences ».

La recherche s'intéresse donc de près aux moyens de rester en bonne santé lors de vols habités de longue durée. Des études d’alitement sont ainsi menées afin de simuler « les aspects du vol habité en gardant les volontaires allongés pendant de longues périodes de temps avec leur tête 6° sous l’horizontale. Une épaule doit toucher le lit en permanence, y compris pendant les repas, la douche et la satisfaction des besoins naturels ».

De nombreuses études du genre ont déjà été conduites avec le Medes à Toulouse et au laboratoire :envihab du Centre aérospatial allemand DLR à Cologne. Désormais, l’ESA travaille aussi avec l’Institut Jožef Stefan situé à Planica, en Slovénie. Une étude de 60 jours sera ainsi organisée en Slovénie et à Toulouse.

Le centre de Planica est intéressant car « il est situé à haute altitude et que la pression atmosphérique y est moindre, un peu comme dans un futur habitat lunaire ». But de l’opération : « tester de manière définitive des mesures qui réduisent les effets indésirables de la vie en micropesanteur », explique Angelique Van Ombergen, coordinatrice scientifique pour la recherche sur les sujets humains à l’ESA.

Une autre expérience va être lancée, avec le Medes et des « lits d’immersion sèche » : « Vingt volontaires féminines resteront en suspension dans des sortes de baignoires pendant cinq jours chacune. Les études en immersion sèche sont intéressantes car l’appui est réparti de manière égale sur toute la surface corporelle, ce qui imite la micropesanteur à laquelle sont soumis les astronautes à bord de la Station spatiale internationale ».

« Nous avons décidé de mener notre premier protocole d’expérimentation en immersion sèche sur un panel de volontaires exclusivement féminin parce qu’il n’y a presque pas de données pour les femmes », explique Jennifer Ngo-Anh qui dirige l’équipe SciSpace à l’ESA.

Cette dernière rappelle que ces expériences « n’ont rien de drôle ; le plaisir de rester couché s’estompe très rapidement, surtout quand il faut se soumettre à des prises de sang et à des biopsies musculaires ».