Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

LeBrief

du 11 février 2020
C’est la journée mondiale de l’Internet sans crainte pour les enfants

Depuis maintenant des années, le Safer Internet Day se déroule début février. Ce programme, opéré dans 31 pays en Europe (une centaine dans le monde) et poussé par la Commission, « accompagne les jeunes et les adultes qui les entourent (enseignants, éducateurs, famille) entre prévention (Safer Internet) et promotion des usages positifs (Better Internet) ».

Les actions débordent généralement du cadre de cette seule journée et se déroulent tout au long de février. Comme l’année dernière, le fil rouge de cette édition est : « Les écrans, les autres, et moi », mais avec un accent sur le thème « Éduquer au numérique : de l’école à la maison ». 

« L’heure n’est pas à la promulgation d’une liste de quelques conseils clés applicables à toutes les familles et à toutes les situations. Plus que jamais, nous devons passer d’une approche du numérique trop souvent conflictuelle à un discours constructif et opérant » expliquent les organisateurs. 

Afin de vous guider dans cette démarche, « l’application personnalisable FamiNum, conçue par TRALALERE avec le soutien de l’Unaf, l’association 3-6-9-12, et Axa Prévention, aide les parents à créer avec leurs enfants leur propre charte familiale ». 

IBM chez Slack ? Oui, mais depuis des années… l’action fait du yoyo

Depuis hier, le web s’est enflammé suite à une actualité de Business Insider indiquant qu’IBM aurait signé avec Slack pour ses 350 000 employés. En fait, la situation est plus compliquée et l'entreprise a publié un communiqué rectifiant certains points.

Il précise qu'« IBM est le plus gros client de Slack depuis plusieurs années et a étendu son utilisation de Slack au cours de cette période. Slack ne met pas à jour ses prévisions financières ». 

Un partenariat qui ne date donc pas d’hier. En juin 2019, Slack affirmait d'ailleurs dans un communiqué que 165 000 employés d'IBM utilisaient déjà ses services.

Malgré tout, cette annonce d’un « nouveau » partenariat avec IBM a eu des conséquences en bourse : l’action de Slack a grimpé de 17 % sur la journée d’hier pour redescendre de 7 % après la clôture.

Le cours est ainsi passé de 23 dollars vendredi à plus de 27 dollars lundi pour retomber à 24,6 dollars après le tintement de la cloche. 

Xerox propose maintenant 35 milliards de dollars pour racheter HP

La société n’a pas l’intention de lâcher l’affaire et a finalement décidé de revoir son offre, une première depuis le début des hostilités en novembre dernier.

De 22 dollars par action, Xerox propose désormais 24 dollars, soit une valorisation de 35 milliards de dollars au lieu de 33 milliards précédemment. L’offre se compose de 18,40 dollars en cash et de 0,149 action Xerox par action HP.

Pour rappel, le Conseil d’administration de HP avait rejeté à l’unanimité les 33 milliards de dollars estimant que cette « proposition de Xerox sous-estime considérablement HP ». 

Apple : les bêta publiques d’iOS 13.4, iPadOS 13.4, tvOS 13.4 et macOS 10.15.4 sont disponibles

Quelques jours après les versions réservées aux développeurs, Apple propose celles accessibles à tout le monde, à condition évidemment d’être inscrit au programme dédié.

Comme toujours avec les premières fournées d’un nouveau système d’exploitation en cours de développement, il faudra être prudent : des bugs et plantages peuvent survenir. À installer en connaissance de cause donc.

France.tv lâche la connexion via Facebook ou Google, mais...

C'est dans une newsletter envoyée à ses utilisateurs, que la plateforme de replay du service public a annoncé la nouvelle. « Vos données seront désormais gérées exclusivement par le groupe France Télévisions » ce, afin de « mieux sécuriser et protéger vos données personnelles [et] renforcer la confidentialité de vos données lorsque vous utilisez nos services ».

C'est également une manière d'éviter de partager ces informations qui peuvent être utilisées à des fin de ciblage (publicitaire ou non) avec ces plateformes américaines.

Pour le reste, le site web de la plateforme France.tv affiche toujours 10 à 20 requêtes tierces (repérées via Kimetrak) et une cinquantaine de cookies déposés. Si aucune trace de GAFAM ne semble présente, on a droit à un message sur le consentement qui ne sonne pas très RGPD

« Pour France Télévisions, le respect de votre vie privée est une priorité. En poursuivant votre navigation sur ce site de France Télévisions, vous acceptez l’utilisation de cookies et traceurs servant à mesurer l’audience, à personnaliser votre expérience et vous consentez à recevoir de la publicité et des offres adaptées à votre profil. »

Pour exprimer ses choix, l'utilisateur est renvoyé sur un élément où tout est accepté par défaut, permettant de refuser trois finalités distinctes : l'analyse d'audience, la personnalisation des contenus et les éventuels partages sur les réseaux sociaux.  Ce module est également accessible par ici.

Suite à cette décision, il sera intéressant de voir si France Télévisions, continue ou non ses divers partenariats avec des plateformes américaines. En mai dernier, elle vantait ainsi Quiz ton bac, présentée comme « une application conversationnelle lancée […] avec Google et Amazon, accessible sur les enceintes connectées et sur smartphone, pour réviser le Bac, sans oublier toute l’offre vidéo, gratuite et qualitative proposée par France tv éducation ».

En juillet, le « premier groupe audiovisuel français » annonçait un nouveau partenariat avec Google lui permettant de « franchir une nouvelle étape dans sa stratégie de distribution, destinée à constamment renforcer l’accessibilité de ses contenus à tous les publics et à chacun en particulier ».

On apprenait alors que les programmes du groupe devenaient « accessibles à la voix sur les appareils connectés compatibles avec l'Assistant Google dont le tout dernier de la gamme de Google, le Nest Hub. Les utilisateurs ayant un écran connecté compatible avec la technologie Google Cast pourront aussi profiter de cette nouvelle fonctionnalité ». 

Batteries : feu vert de la Commission européenne pour la coentreprise entre PSA et Total

Il y a un peu moins d’un an, elles annonçaient la création d’un consortium européen de batterie de cellule. Le pétrolier avait pour rappel fait part de son intention de se lancer sur ce marché, à condition de ne pas être seul et d’avoir des subventions. 

Le consortium vient d’obtenir le feu vert de la Commission européenne qui « conclut que la concentration envisagée ne soulèverait pas de problème de concurrence », comme le rapporte Reuters.

Cette coentreprise Automotive Cells Company (ACC) est répartie à 50/50 entre Total (via Saft) et PSA (via Opel) pour le moment. La phase industrielle est prévue pour « fin 2021 au plus tard », et Total sera limité à 33 % de la coentreprise. 

La Hadopi n’a plus de président pour la commission de protection des droits

Dominique Guirimand avait été désignée présidente de la commission de protection des droits (CPD) de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (Hadopi).  Elle succédait à Mireille Imbert-Quaretta.

Son mandat a toutefois pris fin le 28 janvier 2020, laissant vacant ce poste stratégique puisque la CPD est en charge de la riposte graduée, soit le cœur de l’institution. Selon nos informations la Cour de cassation a proposé comme nouveaux membres Joël Boyer et Valérie Champ comme suppléante.

Le ministère de la Culture doit maintenant prendre un décret pour désigner le futur président parmi ces trois membres : Joël Boyer, Tanneguy Larzul (dont le mandat court jusqu’en 2021) et Isabelle Gravière-Troadec (désignée jusqu’en 2023). Joël Boyer fut dans le passé secrétaire général chargé des affaires juridiques au sein de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL).

SpaceX : le premier vol habité de Crew Dragon pourrait avoir lieu début mai

C’est en tout ce que pense savoir Eric Berge d’Ars Technica. Une déclaration en phase avec celle d’Elon Musk qui prévoit un lancement au deuxième trimestre, entre avril et juin donc.

Notre confrère ajoute que la date peut encore bouger – en avance fin avril ou plus tard en mai – en fonction de certains paramètres qui ne seraient « pas liés à la partie matérielle ».

Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux pour remplacer la redevance TV… et identifier les internautesCrédits : mactrunk/iStock

Dans une question adressée au ministère de la Culture, Laurent Garcia, député apparenté au groupe MoDem, revient sur le sujet de la contribution à l'audiovisuel public (CAP).

Cette redevance TV est adossée à la taxe d'habitation, laquelle sera supprimée en 2022 au plus tard. Le sujet de ses modalités de perception est donc sur la table. Or, avec la généralisation des nouveaux écrans et la chute du taux d’équipements TV, l’élu anticipe sans mal une érosion du rendement. 

Que faire ? « Certains concitoyens demandent une suppression de la CAP car ils considèrent que les programmes proposés ne sont pas à la hauteur des attentes des téléspectateurs, notamment dans le domaine culturel, malgré la diversité et le nombre de chaînes ». 

Le parlementaire a une autre piste, toujours sous couvert de revendications exprimées par des « concitoyens » non identifiés : « une taxation minime sur chaque connexion à un réseau social ». Rien n’est dit sur le montant envisagé, mais une taxe sur l’accès à Twitter, Facebook, etc. impliquerait des moyens de contrôle très poussés. 

Peu importe. L’élu estime qu’un tel mécanisme aurait un effet indirect non négligeable : il « permettrait d'identifier les usagers et par conséquence limiter les attaques racistes, antisémites, sexistes et homophobes sous couvert d'anonymat ». Avant de demander au gouvernement de révéler ses pistes de réforme, il concède toutefois qu’une telle taxe « semble difficilement applicable ». CAP ou pas CAP ?

Galaxy Unpacked : suivez la conférence de Samsung à 20h

C’est aujourd’hui que le fabricant tiendra son Galaxy Unpacked 2020, où il dévoilera ses dernières nouveautés dans le monde de la mobilité, en direct.

On attend notamment les Galaxy S20, le Z Flip pliable et probablement une nouvelle version des écouteurs Buds. 

Emmanuel Macron promulgue la loi « relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire »

Définitivement adopté par le Sénat le 30 janvier dernier, le projet de loi dit « anti-gaspillage » a été promulgué hier par le chef de l’État. Le texte, publié ce matin au Journal officiel, entrera donc en vigueur dès demain.

Tout du moins pour les dispositions applicables immédiatement. De nombreuses mesures ne prendront effectivement effet que d’ici quelques mois, voire années.

Il en va ainsi de l’introduction d’un indice de réparabilité des produits (2021), de la fin de l’impression systématique des tickets de caisse et de carte bancaire (2023) ou bien encore de la mention de « l’empreinte carbone » de la consommation de données (2022). Pour ne citer que ces exemples.

En attendant que nous revenions plus en détail sur le texte ainsi promulgué, vous pouvez retrouver notre article « Les dix mesures-clés de la future loi « anti-gaspillage » ». 

JEDI : Amazon veut une enquête sur « l’ordre donné par le président Trump » pour lui nuire

Fin octobre, Microsoft remportait le fameux contrat Joint Enterprise Defense Infrastructure de 10 milliards de dollars. Amazon avait rapidement contre-attaqué en accusant Donald Trump.

Elle veut désormais faire témoigner le président et son secrétaire à la Défense, Mark Esper : « Pour que l’opinion publique garde sa confiance dans le système des marchés publics, il convient qu’une enquête soit faite, tout particulièrement à la lumière de l’ordre donné par le président Trump de nuire à Amazon », explique un porte-parole d’Amazon à Reuters.

Il n’en reste pas là : « Le président a plusieurs fois démontré qu’il entendait se servir de sa position de président et de commandant en chef pour interférer dans la prise de décisions, notamment en matière de marchés publics fédéraux, pour faire valoir ses intérêts. La question qui se pose est celle de savoir si le président des États-Unis peut être autorisé à utiliser le budget du département de la Défense à des fins personnelles et politiques ».

Les futurs outils de lutte contre le piratage des manifestations sportives en directCrédits : Manuel Faba Ortega/iStock/Thinkstock

Questionné par Frédérique Meunier (LR), le ministre de la Culture revient sur la trousse à outils du projet de loi « relatif à la communication audiovisuelle et à la souveraineté culturelle à l'ère du numérique », bientôt en discussion à l’Assemblée nationale.  

« À chaque minute de jeu, la retransmission perd de sa valeur » du fait de ces diffusions non autorisées. Le titulaire d'un droit de retransmission d'une compétition ou d'une manifestation sportive aura « la possibilité de saisir le juge, afin d'obtenir une mesure de blocage ou de déréférencement d'un site ».

« Le juge pourra alors ordonner, au besoin sous astreinte, la mise en œuvre de mesures de blocage ou de déréférencement de sites Internet identifiés pour chacune des journées figurant au calendrier officiel de la compétition ou de la manifestation sportive, dans la limite d'une durée de deux mois ».

En somme, un calendrier de blocage pour un préjudice futur et donc incertain. 

« Dans le délai fixé par le juge pour la mise en œuvre de ces mesures, les titulaires de droits pourront engager une nouvelle action s'ils constatent qu'il continue d'être porté atteinte à leurs droits sur les sites Internet identifiés dans la décision initiale du juge, ou sur d'autres sites ». 

Cette fois le calendrier de blocage pourra être porté à neuf mois. « Il appartiendra aux titulaires de droits concernés de communiquer aux intermédiaires techniques les données d'identification des sites concernés par la mesure de blocage ou de déréférencement ».

7-Eleven expérimente lui aussi un magasin sans caisse

Après Amazon (avec ses boutiques Go) ou encore Saturn, c’est au tour de 7-Eleven de se lancer dans l’aventure. Pour le moment, il ne s’agit que d’un test dans une boutique de 65 m² se trouvant à son siège social au Texas.

Le principe semble être le même que dans les supermarchés Go d’Amazon : « Un mélange exclusif d'algorithmes et de technologie prédictive permet au système du magasin de séparer les clients et leurs achats dans le magasin ».

7-Eleven ne donne aucune indication sur la suite de ce projet ni sur la durée prévue de ce test.

TypeScript 3.8 est disponible en Release Candidate

Le langage libre et open source de Microsoft – un surensemble de JavaScript – se prépare à passer en version 3.8 puisqu’une première Release Candidate vient d'être mise en ligne. 

« Entre cette RC et la version finale, nous n'attendons aucun changement en dehors des corrections de bugs », affirme la société de Redmond. La liste des nouveautés de cette mouture 3.8 et les détails pour l’installer se trouve par ici.

Pour rappel, la version 3.7 avait été publiée suite à la conférence Ignite 2019 de Microsoft.

MWC : Intel, NTT Docomo, Sony et TCL passent à leur tour, les nouveaux Xperia présentés sur YouTubeCrédits : oonal/iStock

L’épidémie – nous ne sommes pas (encore ?) au stade de pandémie – de coronavirus 2019-nCoV continue de faire parler d’elle et d’inquiéter. Depuis la fin de la semaine dernière, les défections au MWC de Barcelone se multiplient.

Après LG, ZTE, NVIDIA, Ericsson, Amazon et Samsung, c’est donc au tour d’Intel, Sony, NTT Docomo et TCL de revoir leurs plans. Sony explique avoir « pris la difficile décision d'annuler [sa] participation au MWC 2020 de Barcelone », mais sa conférence de presse « sera maintenue ». Elle se tiendra à l'heure prévue : 8h30 le 24 février via la chaîne Xperia YouTube.

TCL fait comme ZTE : il ne tiendra finalement pas de conférence de presse, mais ses équipes seront présentes sur le salon. La société israélienne Amdocs indique de son côté que : « Bien que nous apprécions les mesures de précaution mises en place par la GSMA, nous pensons que l'option la plus sûre est de ne pas assister au MWC 2020 à Barcelone ».

Les défections se multipliant de jour en jour, notamment de la part des plus grosses sociétés du secteur, il faudra voir si la GSMA réagira avec de nouvelles mesures. La question d'une annulation du salon ne semble pour le moment pas sur la table.

La Maison-Blanche dément une volonté de rachat de Nokia et/ou Ericsson

Cette possibilité avait été lancée par le procureur général William Barr. Elle a été balayée d’un revers de la main par Mike Pence (vice-président des États-Unis) et Larry Kudlow, le conseiller économique de Donald Trump.

« La Maison-Blanche discutait effectivement avec les deux entreprises, notamment de leur éventuelle implication dans le déploiement de la 5G aux États-Unis, [mais] la question de leur rachat n’était pas envisagée », explique Reuters.

Les publicités Google Shopping bientôt dans Gmail

Le géant américain vient d’annoncer que la bascule interviendra à partir du 4 mars. Elles étaient pour rappel déjà visible dans les réseaux de recherche et display de Google, ainsi que sur YouTube.

Elles le seront donc prochainement dans la messagerie maison. Tous les détails se trouvent par ici.