Hémorragie de journalistes après le tour de vis législatif du KremlinCrédits : yulenochekk /iStock

Du côté des plateformes, TikTok a décidé de suspendre ses directs et la publication de nouveaux contenus, le temps d’étudier les conséquences de la nouvelle loi contre les nouvelles que le Kremlin considère comme fausses. 

La décision est intervenue alors que Roskomnadzor, le régulateur des contenus en Russie, venait d’exiger des explications officielles de TikTok suite à la « suppression des reportages publiés sur le compte officiel de l'agence de presse russe RIA Novosti ». Pour l’autorité, de telles actions « violent les principes clés de la libre diffusion de l'information et de son accès sans entrave ». 

Depuis la loi signée vendredi par Vladimir Poutine, des informations peuvent être punies jusqu'à 15 ans d’emprisonnement selon leurs conséquences sur les forces armées. Les « appels à imposer des sanctions à la Russie » sont également punis, tout comme l’est l’usage des mots « guerre » ou « invasion ». 

Selon la maîtresse de conférences en science politique Anna Colin Lebedev, la formulation de cette loi « est très floue et laisse une grosse marge d'interprétation. Par exemple, si la diffusion d'information entraîne de "graves conséquences", la peine de prison peut être montée au maximum. Mais les "graves conséquences" ne sont pas définies ».

L’entrée en vigueur de ce texte a occasionné l’exode de nombreuses rédactions internationales. Parmi elles, la BBC, Libération, la chaîne de télévision publique espagnole RTVE... Mêmes réactions en Italie ou en Allemagne. 

« En raison des lois adoptées par la Russie dans le cadre de son "opération spéciale" en Ukraine, je préfère ne plus publier ici. Cela me semble plus honnête que de peser mes mots s'agissant de ce qui se passe en Ukraine. Ça ne change rien à ma couverture de la Russie dans mon journal » a tout autant indiqué le journaliste du Monde Benoît Vitkine, ce 4 mars.    

Le Washington Post a décidé pour sa part de taire le nom des auteurs et les dates dans ses articles rédigés par ses journalistes encore en Russie.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !