Des parlementaires états-uniens s'inquiètent des robots-chiens à la frontière

Axios a appris qu'un petit groupe de parlementaires latinos états-uniens a récemment exprimé son « extrême inquiétude » au sujet d'un plan envisageant d'envoyer des robots chiens de Ghost Robotics le long de la frontière américano-mexicaine.

Ils estiment que le terme « robots chiens » est un « surnom malhonnête qui tente de minimiser l'utilisation de cette technologie » : « Cela minimise la menace que les robots représentent pour les migrants arrivant à notre frontière sud et le rôle qu'ils jouent dans une longue histoire de surveillance et de violations de la vie privée dans nos communautés frontalières ».

Les robots utilisés en combinaison avec des drones, la technologie de reconnaissance faciale et les lecteurs LAPI de plaques d'immatriculation présenteraient ainsi des risques pour les libertés civiles.

Le département de la Sécurité intérieure a de son côté déclaré dans un communiqué que le projet est toujours en phase de recherche et développement, et ce depuis deux ans, et qu'il n'y a actuellement aucun calendrier de déploiement.

Le PDG de Ghost Robotics, Jiren Parikh, a pour sa part précisé que les robots en développement avaient des capteurs spéciaux, et notamment de caméras à longue portée et de vision nocturne, et pouvaient transporter des équipements pour identifier les drogues, les matières nucléaires et les armes chimiques.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !