La fin de service des réseaux 3G fait craindre un « alarmaggedon »Crédits : morfous/iStock

L'arrêt prévu d'ici la fin de l'année par plusieurs opérateurs de télécommunications américains de leurs réseaux 3G, au bénéfice de la 5G, pourrait empêcher de nombreux systèmes de sécurité à domicile, moniteurs d'alerte médicale, véhicules connectés et autres appareils de l'Internet des objets de fonctionner, souligne Axios, qui évoque un risque d' « alarmaggedon ».

AT&T indique que moins de 1 % de son trafic de données mobiles passe sur ce réseau, et a offert à ses clients environ 2 millions de téléphones 4G LTE gratuits ou à prix réduit pour les aider à se mettre à niveau.

Mais San Francisco a averti que plus de 650 systèmes d'affichage de prédiction dans les abribus qui s'appuient sur le service 3G d'AT&T cesseront d'afficher des informations en temps réel. Et jusqu'à 10 % de tous les bus scolaires publics à travers le pays perdront leurs services GPS et de communication.

Le comité des communications de l'industrie de l'alarme affirme qu'environ 2 millions d'appareils alimentant des systèmes anti-intrusion, des alarmes incendie et des alertes d'urgence personnelles seront déconnectés.

Un haut responsable de l'administration Biden a déclaré à Axios que la Maison Blanche « suivait de près les plans de transition 3G des opérateurs et partageait ses inquiétudes quant à l'impact potentiel de ces plans sur le fonctionnement des dispositifs de sécurité à domicile et d'alerte médicale ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !