Serveurs Linux : de plus en plus de cyberattaques, mais moins sophistiquéesCrédits : BlackJack3D/iStock

Les cybercriminels ciblent de plus en plus les serveurs Linux et l'infrastructure cloud (Linux étant le système d'exploitation le plus courant dans ces environnements) pour lancer leurs campagnes de ransomwares, de cryptojacking et autres activités illicites, relève ZDNet.

Plutôt que d'infecter un PC puis de naviguer vers une cible de plus grande valeur, les cybercriminels ont en effet réalisé que compromettre un seul serveur peut être très rentable, notamment dans les environnements virtualisés, permettant aux attaquants de chiffrer simultanément de vastes pans du réseau et de rendre la réponse aux incidents plus difficile.

Pour autant, les cyberattaques ciblant les environnements Linux sont encore relativement peu sophistiquées par rapport à celles ciblant les systèmes Windows. Cela signifie qu'avec une approche correcte de la surveillance et de la sécurisation des systèmes basés sur Linux, bon nombre de ces attaques peuvent être évitées. 

« Le fait est que la plupart des adversaires ne sont pas très avancés », explique Brian Baskin, responsable de la recherche sur les menaces chez VMware. « Ils ne recherchent pas des exploits uniques, ils recherchent les vulnérabilités générales et les erreurs de configuration. Concentrez-vous sur celles-ci avant de commencer à vous concentrer sur les attaques zero-day et les nouvelles vulnérabilités ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !