Antoine Petit rempile pour un second mandat à la tête du CNRS

Sa nomination a été confirmée lors du conseil des ministres du 9 février. Il souhaite mettre « la recherche fondamentale au service de la société » ; c’est la raison d’être du CNRS selon lui.

« Plus précisément, le CNRS doit conduire une recherche fondamentale du meilleur niveau international et la mettre au service de la société, dans toutes ses dimensions, autrement dit positionner la science au cœur de la société », peut-on lire dans le communiqué du CNRS.

« Le CNRS doit s’appuyer pour cela sur trois leviers dont il est le seul à bénéficier à un tel niveau et qui font sa force : un potentiel d’interdisciplinarité unique, un réseau de partenariats académiques exceptionnel et un ensemble remarquable de coopérations internationales. Chacun de ces leviers doit être soigneusement entretenu et même renforcé ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !