Aux Pays-Bas, Apple réduit sa commission sur les paiements alternatifs à 27 %

Il y a trois semaines, Apple était sommée par l’ACM (autorité néerlandaise de la concurrence) de s’ouvrir aux systèmes de paiements tiers pour les applications de l’App Store. Cette décision ne concernait cependant qu’une seule catégorie : les applications de rencontre.

La société a bien sûr fait appel de la décision, mais en attendant, elle doit appliquer la décision. Elle a publié à cet effet une page pour les développeurs, puisque toute entreprise dans le monde proposant une application aux Pays-Bas est concernée.

On sent bien dans les explications données par Apple ce qu’elle en pense. Elle ne cesse de répéter que la sécurité du paiement ne sera pas assurée par ses soins, y compris dans le modèle de panneau informatif à destination des utilisateurs. Cette insistance n’est pas sans rappeler celle de Facebook quand elle a commencé à demander l’autorisation de suivre l’activité des personnes sur iOS.

Ce qui surprend en revanche, c’est le faible écart entre la commission classique et celle prélevée sur ces systèmes tiers : 27 %, contre 30 % habituellement.

Apple s’en justifie par la « la valeur liée au traitement des paiements et aux activités connexes ». Car même si le paiement a lieu ailleurs, il n’en faut pas moins traiter l’information et tout ce qui l’entoure. Une retombée féline.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !