Le Kremlin s’attaque aux « contenus toxiques » sur Internet pour protéger les jeunes

À la suite d'une réunion du Conseil présidentiel pour les droits humains et la société civile, Vladimir Poutine a chargé son administration d’examiner un registre d’autorégulation « des contenus toxiques sur Internet »

Cette mission figure sur la liste des ordonnances présidentielles diffusée par le site du Kremlin le 27 janvier. Le dispositif, dont on ne sait encore pas grand-chose, serait aiguisé pour « protéger les mineurs » et au besoin « prendre les mesures d’accompagnement appropriées ». Un rapport est attendu avant le 1er juin 2022.

Le dossier est pris en charge par Sergueï Vladilenovitch Kirienko, directeur adjoint de l'Administration présidentielle de la Fédération de Russie. L’initiative a été proposée par Igor Ashmanov, de Kribrum, société spécialisée dans la collecte et l’analyse des données notamment la détection des menaces. Le chef d’entreprise avait tenu une masterclass en décembre dernier pour évoquer les dangers sur Internet, la façon de contrer « la menace des contenus toxiques et destructeurs » et d’évaluer « la fiabilité des informations ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !