Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

LeBrief

du 29 janvier 2020
L'outil « Activité en dehors de Facebook » déployé, l’EFF salue l’initiativeCrédits : luchezar/iStock

Le réseau social n’en finit plus de multiplier les annonces en matière de vie privée. Après des années à s’être gavé des données personnelles de ses utilisateurs, Facebook se présente désormais comme un défenseur des internautes… poussé par de nombreux procès, amendes, et peut-être un début de prise de conscience du public.

Dernière annonce en date : « Au cours des prochaines semaines, nous montrerons à près de 2 milliards de personnes dans le monde une notification pour les inciter à revoir leurs paramètres de confidentialité ». Elle renverra vers l’Assistant de confidentialité récemment mis à jour.

Facebook précise avoir « lancé Login Notifications plus tôt dans le mois ». Le principe est simple : « ces notifications vous alertent lorsque Facebook Login est utilisé pour interagir avec des applications tierces ».

Mais la grande nouvelle concerne la mise à la disposition des utilisateurs de l’outil « Activité en dehors de Facebook ». Vous pouvez y voir « l’activité partagée avec [Facebook] par les entreprises et organisations que vous avez visitées en dehors de Facebook », mais aussi « dissocier de votre compte votre historique d’activité en dehors de Facebook ». 

L’EFF salue cette initiative et encourage les autres entreprises à faire de même, mais regrette par contre que le pistage soit actif par défaut. Elle propose également un guide pour effacer vos données et déconnecter votre compte.

Le Sénat se penche sur l’empreinte carbone du numérique

La commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat a décidé d’instaurer une mission d'information relative à « l'empreinte carbone du numérique », qui fait l’objet de plus en plus de débats (voir notamment ces travaux de l’Arcep, ou ces discussions lors du projet de loi « anti-gaspillage »).

« Dans un contexte de numérisation croissante de notre société, la mission a pour objectif d’évaluer les impacts environnementaux du digital en France, directs et indirects, en tenant compte aussi bien des usages que de la fabrication des terminaux, des réseaux et des centres informatiques », explique la Haute assemblée.

Ces travaux, qui dureront au moins « jusqu'à la fin du premier semestre 2020 », auront pour objectif « de dresser un état des lieux de l'empreinte carbone du numérique, d'évaluer son évolution dans les prochaines années et de formuler des pistes d'action ».

Une première table-ronde est d’ailleurs organisée ce matin, à partir de 9h30, autour d’Hugues Ferreboeuf, du think tank « The Shift Project », et Frédéric Bordage, du site « GreenIT ». Les discussions peuvent être suivies en direct, via la plateforme vidéo du Sénat.

5G : Londres autorise Huawei, uniquement sur des domaines « non sensibles »

Le Premier ministre britannique doit ménager la chèvre et le chou. En plein Brexit, il ne faudrait pas dégrader la relation avec les américains qui poussent à bannir purement et simplement Huawei, ni celle avec l’Europe qui prône l’ouverture. 

« Leur implication sera limitée à 35%, ils seront exclus du traitement des données comme de tous les réseaux et lieux sensibles, tels que les sites nucléaires et les bases militaires », rapporte Reuters en se basant sur des déclarations du gouvernement.

Nicky Morgan, secrétaire aux Communications, marche sur des œufs : « Il s’agit d’une solution spécifique au Royaume-Uni pour des raisons spécifiques au Royaume-Uni et cette décision répond aux défis auxquels nous sommes confrontés en ce moment ».

HATVP : la nomination de Didier Migaud validée par le Parlement

Choisi par le président de la République pour succéder à Jean-Louis Nadal à la tête de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), Didier Migaud devrait être officiellement nommé d’ici quelques jours.

Les commissions des lois des deux assemblées ont en effet approuvé la proposition du chef de l’État à une large majorité. Seuls quatre parlementaires ont voté « contre » (dont trois au Sénat, hier), contre quarante-cinq « pour ».

De nombreux chantiers attendent l’ancien député PS et actuel président de la Cour des comptes, parmi lesquels celui du registre numérique de lobbyistes, appelé à s’étendre à la sphère locale en 2021.

iOS 13.3.1, tvOS 13.3.1, macOS 10.15.3, WatchOS 6.1.2 : nouvelle salve de mises à jour chez Apple

Comme l’indiquent les numéros de versions, il s’agit principalement de correctifs et de petits changements, ce qui n’empêche pas les mises à jour d’être parfois bien utiles.

iOS 13.3.1 corrige un souci dans la fonctionnalité Limites de communication, ajoute un réglage permettant de contrôler l’utilisation de la puce Ultra Wideband U1, corrige plusieurs soucis dans Mail, dont celui de chargement intempestif des images, etc.

macOS 10.15.3 améliore la stabilité et les performances, avec deux points mis en avant par le fabricant : « optimise le traitement gamma des valeurs faibles de niveaux de gris sur l’écran Pro Display XDR lors de processus SDR avec macOS » et « améliore les performances de montage multiflux de vidéos 4K au format HEVC et H.264 sur le MacBook Pro 16 pouces (2019) ».

tvOS 13.3.1 et WatchOS 6.1 ne sont visiblement que des moutures mineures avec des correctifs. Dans tous les cas, il est toujours recommandé d’installer les mises à jour qui peuvent corriger des failles pouvant être détaillées dans un second temps.

Enfin, Apple n’oublie pas complètement les vieux appareils. Pour les terminaux bloqués sur iOS 12 (iPhone 5s et 6 par exemple), une version 12.4.5 a été mise en ligne. Il en est de même pour macOS Mojave et High Sierra.

Starlink : cet après-midi, nouvelle salve de lancements de satellites par SpaceX

Cela avait été repoussé à cause de vents en haute altitude. La société prévoit maintenant de les envoyer aujourd’hui dans l’espace, à partir de 15h06 heure française.

Le premier étage a déjà été utilisé pour le vol inaugural de Crew Dragon en mars 2019, puis pour la mission RADARSAT en juin 2019. Il devrait venir se poser une nouvelle fois sur la barge Of Course I Still Love You. 

45 minutes après le décollage, Ms. Tree et Ms. Chief tenteront de récupérer les deux moitiés de la coiffe. Le détail de la mission se trouve par ici.

Facebook : Thomas Hughes (Article 19) prend la tête du « Conseil de surveillance »

En septembre dernier, le réseau social annonçait la mise en place de cette « cour suprême » capable de rendre des décisions contraignantes. 

La mise en place de ce Conseil est prévue pour « les prochains mois », sans plus de précisions pour le moment. À partir de ce moment-là, « toute personne qui n'est pas d'accord avec le résultat de la décision de Facebook de retirer son contenu sur Instagram ou Facebook et qui a épuisé les appels, aura 15 jours pour soumettre une demande au Conseil ».

Facebook pourra aussi lui transférer des demandes sur des cas sensibles. La décision finale du Conseil devrait arriver dans les trois mois.

La firme de Marck Zuckerberg en profite pour annoncer que Thomas Hughes, ancien directeur exécutif d’Article 19, « une organisation non gouvernementale internationale axée sur la liberté d'expression et les droits numériques », sera le premier directeur de son Conseil de surveillance. 

Trimestre record pour le chiffre d’affaires d’Apple, qui s’approche des 100 milliards de dollars

La société a publié son bilan pour le premier trimestre de l'année fiscale 2020 (qui s’est terminé le 28 décembre). Le chiffre d’affaires est en hausse de 9 % sur un an, tandis que le bénéfice net augmente de 12 % pour atteindre 22,2 milliards de dollars. 

« Nous sommes ravis de présenter le chiffre d'affaires trimestriel le plus élevé jamais enregistré par Apple, dopé par une forte demande pour nos modèles d'iPhone 11 et iPhone 11 Pro, ainsi que des records absolus du côté des services et les wearables », explique Tim Cook.

Dans le détail, l’Amérique et l’Europe sont les deux continents où la progression des revenus est la plus importante. Les ventes d’iPhone passent de 51,9 milliards de dollars à 55,9 milliards, celles des wearables de 7.,3 à 10 milliards de dollars et enfin les services de 10,8 à 12,7 milliards. De leur côté, les Mac et iPad sont légèrement en baisse. 

Avast accusé de suivre ses clients à la trace et de revendre ces informations

C’est en tout cas ce qu’affirment Motherboard et PCMag après avoir mené une longue enquête conjointe. Nos confrères se sont appuyés sur « des données utilisateurs, des contrats et d'autres documents ayant fait l'objet d'une fuite et montrant que la vente de ces données est à la fois très sensible et, dans de nombreux cas, censée rester confidentielle entre l'entreprise qui vend les données et les clients qui les achètent ».

« Une filiale d’Avast [Jumpshot, ndlr] vend "Chaque recherche. Chaque clic. Chaque achat. Sur chaque site." Ses clients comprenaient Home Depot, Google, Microsoft, Pepsi et McKinsey », affirme Motherboard.

Même son de cloche chez PCMag : « Avast recueille l'historique de navigation des utilisateurs sous prétexte que les données ont été "anonymisées", protégeant ainsi votre vie privée. Mais ces informations, qui sont vendues à des tiers, peuvent être liées à l'identité réelle des gens, exposant chaque clic et recherche qu'ils ont effectués ».

Comme on pouvait s’y attendre, Avast se défend : « à aucun moment nous n'avons vendu des informations personnellement identifiables à un tiers ». L’éditeur avait déjà adopté la même ligne de défense en décembre dernier après la suppression des extensions dans les boutiques des navigateurs Firefox et Opera.

Ondrej Vlcek, nouveau directeur général d’Avast, expliquait qu’il n’y avait pas de scandale car Avast revendait via sa filiale Jumpshot des informations agrégées permettant d’avoir « un aperçu de la manière dont des cohortes d'utilisateurs naviguent sur Internet ». « Nous ne permettons à aucun annonceur ni aucun tiers d'obtenir via Avast un accès ou des données qui permettraient de cibler une personne en particulier », ajoutait-il.

Google permet de cacher une page temporairement dans ses résultats

Le géant américain continue de renforcer sa nouvelle Search Console en mettant à jour son outil de retrait de pages. 

Il permet désormais de l'utiliser pour cacher temporairement un élément dans les résultats de recherche, et de nettoyer le cache si nécessaire. 

Il concentre également les informations sur les rapports effectués par des tiers sur vos pages concernant du contenu non maintenu à jour ou le filtre SafeSearch. 

SFR propose désormais Amazon Prime à ses clients, pour 6 euros par mois

Les deux sociétés sont déjà associées, Prime Vidéo étant intégré aux box maison, Alexa dans l'enceinte Amplify. Désormais, Amazon Prime est proposé aux clients de SFR en option.

Cela concerne les offres fixes ou mobiles, pour un tarif de 5,99 euros par mois. Cela permet de profiter de l'ensemble des avantages de l'abonnement : livraison prioritaire, vidéo, musique, photos, Twitch, etc. 

Il n'y a donc pas de remise particulière, le FAI faisant ici office de simple apporteur d'affaires. Aucune promotion spécifique n'est pour le moment en place... mais qui sait ?

Google suspend « temporairement » les extensions payantes de Chrome suite à une hausse des fraudes

Simeon Vincent, responsable des extensions Chrome chez Google explique cette décision : « Plus tôt dans le mois, l'équipe du Chrome Web Store a détecté une augmentation significative du nombre de transactions frauduleuses impliquant des extensions Chrome payantes. En raison de l'ampleur de cet abus, nous avons temporairement désactivé les contenus payants ».

Il ajoute : « il s'agit d'une mesure temporaire destinée à endiguer cet afflux pendant que nous recherchons des solutions à plus long terme ». Aucun calendrier n’est précisé concernant un retour à la normale.

Les développeurs concernés reçoivent un email intitulé « Spam and Placement in the Store », auquel ils peuvent directement répondre pour faire appel de cette décision. « Vous devez répéter ce processus pour chaque nouvelle version pendant que cette mesure est en place », précise enfin Google.

AMD signe un très bon 4e trimestre, ses revenus sont en hausse de 4 % sur l’année

Le Texan revendique un chiffre d’affaires record de 2,13 milliards de dollars sur les trois derniers mois de l’année, en hausse de 50 % par rapport à 2018 (poussé par le segment  Computing and Graphics) et de 18 % sur trois mois. Le bénéfice net est de 170 millions de dollars, soit 4,5x plus sur un an et 50 millions de mieux sur trois mois.

Ces très bons résultats permettent à AMD d’afficher une croissance de 4 % de ses revenus sur l‘année 2019 (6,73 milliards de dollars) et ainsi d’établir un nouveau record personnel, tandis que son bénéfice passe de 337 millions à 341 millions de dollars. En douze mois, le chiffre d’affaires de la branche Computing and Graphics est passé de 4,125 milliards à 4,709 milliards, tandis que la division Enterprise, Embedded and Semi-Custom est en perte de vitesse avec 2,022 milliards au lieu de 2,350 milliards de dollars... en attendant les consoles de nouvelle génération ?

Pas de quoi satisfaire pleinement les marchés boursiers puisque le cours d’AMD est en baisse de 4,4 % dans la séance d’après clôture. Rappelons tout de même que l’action grimpe régulièrement depuis plus d’un an et qu’elle a dépassé son record historique début janvier. Elle était alors à 49 dollars, contre 50 dollars aujourd’hui.

La société en a profité pour rappeler une nouvelle fois que l'architecture RDNA 2 et la nouvelle génération de puces graphiques seraient proposées dans l'année, visant notamment le haut de gamme. Cela a déjà été dit au moins une dizaine de fois, mais comme chaque confirmation permet de voir publier autant de nouveaux articles... AMD aurait tort de s'en priver.

La CNIL publie un nouveau guide des bonnes pratiques RGPD sous licence libre à l'intention des développeurs

Il comprend 16 fiches thématiques qui couvrent la plupart des besoins des développeurs pour les accompagner à chaque étape de leur projet.

Cela va de la préparation et de la sécurisation de son environnement de développement à la mesure de l’audience, la minimisation et la durée de conservation des données, ou encore l'exercice des droits des personnes.

Disponible sur le site de la CNIL mais également sur GitHub, le guide a aussi pour vocation d'être amélioré par la communauté.

Eutelsat met en service son satellite 7C, qui couvre notamment l’Europe

Lancé en juin 2019, il est désormais utilisé par l’opérateur, qui a « migré un certain nombre de services d'Eutelsat 7A vers 7C » (notamment Digiturk et Globecast UK) dans la nuit du 27 au 28 janvier.

La société rappelle que son satellite pesait 3,4 tonnes au lancement et transporte 49 répéteurs en bande Ku, équivalents à 36 MHz. Sa mission est « d’accompagner ses clients diffuseurs en Afrique, en Europe, au Moyen-Orient et en Turquie ».

Malgré la fin de la neutralité du Net aux États-Unis, les FAI investissent moins dans leur réseau

Lors de la mise à mort de la neutralité du Net mi-2018, la FCC et son président Ajit Pai expliquaient que cela permettrait d’augmenter l'investissement dans les réseaux. Si l’on en croit les déclarations de Comcast dans son bilan, ce n’est pas le cas.

« Pour les douze mois clos le 31 décembre 2019, les dépenses en capital du câble ont diminué de 10,5% pour s'établir à 6,9 milliards de dollars », alors qu’il était question de 7,7 milliards de dollars en 2018, comme le rapporte Ars Technica. Par contre, les revenus ont eux bien augmenté.

Nos confrères ajoutent que Comcast n’est pas la seule entreprise concernée : AT&T prévoirait de baisses ses dépenses de 23 milliards en 2019 à 20 milliards en 2020, tandis que Charter Communications aurait dépensé 7 milliards en 2019, contre 8,9 milliards en 2018, etc.

Michael Cavanagh, directeur financier de Comcast, explique que l’investissement devrait repartir à la hausse cette année.