Caméras dites « intelligentes » ou « augmentées » : la CNIL lance une consultation publique

Après avoir reçu de nombreuses demandes de conseil et mené différents travaux au sujet des caméras dites « intelligentes » ou « augmentées » déployées dans les espaces publics, la CNIL lance une consultation publique, « afin d’accompagner leur déploiement dans le respect des droits des personnes », et de « répondre plus précisément aux futures demandes de conseil des professionnels et aux interrogations – voire des plaintes – des personnes concernées ».

Elle rappelle avoir déjà alerté, en juin 2020, sur la multiplication de certains dispositifs de vidéo « augmentée » dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire du COVID-19 : 

« De tels dispositifs ne sont en aucun cas un simple « prolongement » technique des caméras existantes. Ils modifient leur nature même par leur capacité de détection et d’analyse automatisée. Ils posent, par conséquent, des questions éthiques et juridiques nouvelles. »

La CNIL souhaite aujourd’hui « exposer sa compréhension, ses réflexions et ses analyses sur le sujet d’un point de vue éthique, technique et juridique ». L'autorité précise que le projet de position en question « ne concerne pas les dispositifs de reconnaissance biométrique, dont la reconnaissance faciale », et que la consultation restera ouverte jusqu’au 11 mars 2022.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !