L'art et l’archéologie, parmi les nouveaux horizons de l'intelligence artificielle

Dans son journal, le Journal du CNRS rappelle que les algorithmes sont de plus en plus efficaces pour identifier le contenu des images, mais ils « étaient jusqu’ici incapables d’en évaluer l’esthétique ou la charge émotionnelle. Un défi auquel l’intelligence artificielle commence à s’attaquer ».

Il y est notamment question d'« interpréter les émotions ressenties face à des œuvres d’art »  :

« J’essaye de trouver et de quantifier ce qui rend un objet unique. C’est presque une question philosophique, s’amuse Maks Ovsjanikov [professeur au Laboratoire d’informatique de l’École polytechnique (LIX) spécialisé dans l’étude de données 3D et géométriques, ndlr]. Les choses sont relativement simples avec une photographie dont on décrit le contenu, mais comment appréhender une œuvre d’art ? Et si elle est abstraite ? Il nous faut une analyse poussée sur la relation subjective entre les images et les spectateurs. »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !