La Pologne aurait détourné de l'argent pour acheter le logiciel espion Pegasus

L’utilisation par le gouvernement de 5,4 millions d’euros de fonds judiciaires pour acheter le logiciel espion israélien Pegasus afin d’enquêter sur une personne soupçonnée d’activités criminelles était illégale, affirme le grand quotidien Gazeta Wyborcza, relayé par Euractiv.

Le logiciel Pegasus a en effet été payé avec les ressources du Fonds de la justice, qui regroupe l’argent des amendes des tribunaux et est destiné à aider les victimes de crimes et à prévenir d’autres crimes. 

Or, le Bureau central anticorruption (CBA), qui a utilisé Pegasus pour espionner certains membres de l’opposition, ne peut être financé que par le budget de l’État, ce qui rendrait illégal l’achat de Pegasus à partir de ce fonds.

Le ministère de la Justice a toutefois démenti ces affirmations devant les médias et déclaré que le fonds pouvait aussi être utilisé pour lutter contre la criminalité.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !