James Webb : la NASA profite d’un « calendrier de mise en service flexible »

Envoyé dans l’espace par une fusée Ariane 5, le « remplaçant » de Hubble est en route vers sa destination finale. Il en profite pour déployer ses différents instruments et structures.

L’Agence spatiale américaine a décidé de modifier quelque peu son planning afin de se « concentrer sur l’optimisation des systèmes d’alimentation de Webb tout en en apprenant davantage sur le comportement de l’observatoire dans l’espace ».

Malgré toutes les simulations possibles, rien ne vaut une analyse in situ. La mise en place et sous tension des éléments du bouclier thermique a donc été un peu décalée et n’a débuté qu’hier. 

Suite au déploiement des panneaux solaires, la NASA avait pour rappel prévenu que tous les déploiements étaient désormais « contrôlés par l'homme, donc le moment des opérations – ou même leur ordre – peut changer ».

Pour rappel, ce site permet de suivre l’avancement des opérations ainsi que les « constantes » du télescope spatial.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !