Dark web : lourdes peines de prison pour l'hébergeur CyberBunker

Sept hommes et une femme ont été condamnés lundi à des peines « inhabituellement élevées » en Allemagne pour avoir exploité un centre informatique et de données pour des clients criminels dans un ancien bunker de l'OTAN, raconte Der Spiegel.  

Les accusés avaient dit aux clients que leur « Cyberbunker » hébergeaient tout, à l'exception du matériel pédopornographique et du terrorisme, et leur garantissaient l'anonymat et une protection étendue, « à l'épreuve des balles ». Deux d'entre eux étaient d'importantes places de marché du darknet : Wall Street Market et Fraudsters.

Le principal accusé néerlandais, Herman X., a été condamné à cinq ans et neuf mois de prison. Six autres accusés ont été condamnés à des peines allant de deux ans et quatre mois à quatre ans et trois mois de prison. Le huitième accusé à un an de prison avec sursis. Le tribunal a acquitté tous les accusés de l'allégation de complicité d'environ 250 000 crimes qui auraient été commis sur les pages hébergées.

650 agents de police avaient été impliqués dans l'enquête, qui dura cinq ans et demi et déboucha sur la saisie de 403 serveurs et deux millions de gigaoctets de données confisquées.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !