Le CEA revient sur l’« explosion des prix du gaz, de l’électricité, du pétrole »Crédits : bumbumbo/iStock

Le commissariat propose une double interview maison de Bertrand Charmaison, directeur de l’Institut I-Tésé du CEA et de Matthieu Auzanneau, directeur du think tank The Shift Project.

Ils répondent à deux vagues questions : « Qu’en est-il, qu’en sera-t-il ? Et quid de la disponibilité des ressources et des investissements massifs à réaliser pour pérenniser un mix énergétique, tant du point de vue climatique qu’économique ? ».

« À court terme, les prix de marché du gaz en Europe devraient rester élevés du fait d’une forte croissance de la demande liée à la reprise de l’activité économique, des niveaux de stock bas et des incertitudes de nature géopolitique liées à la forte dépendance au gaz russe. À long terme, certains éléments a priori conjoncturels pourraient devenir structurels et peser sur les équilibres », explique ainsi Bertrand Charmaison.

« L’impact sur les factures des consommateurs » est aussi détaillé. « Dans de nombreux pays, elles vont se traduire par des hausses annuelles de plusieurs centaines d’euros pour les ménages », explique le chercheur du CEA.

« En France, pour ce qui concerne l’électricité, la plupart des consommateurs bénéficient de mécanismes reliant une partie importante des prix qu’ils payent aux coûts de production de l’électricité nucléaire qui sont eux restés stables sur la période récente. Ceci amortit considérablement l’impact des hausses des prix de marché, sans toutefois les annihiler ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !