​​Que partagent les candidats à la présidentielle sur TikTok ?Crédits : Anatoliy Sizov/iStock

Les principaux candidats à la présidentielle sont aussi sur TikTok, « avec toujours un but commun : attirer un électorat jeune », narrent Les Échos, qui dressent leur profils-type, et les stratégies qu'ils mettent en place pour y maximiser leur audience et y conquérir un électorat plus jeune.

De loin le plus suivi de tous les politiques français présents sur TikTok, Emmanuel Macron, 2,8 millions d'abonnés, y est « quasi systématiquement sans cravate, voire en polo ou en t-shirt ». Ses références y sont essentiellement celles des moins de 30 ans : le manga One Piece, les youtubeurs McFly et Carlito, le groupe de métal Ultra Vomit, le groupe de rap 47Ter… Il répond aussi de manière régulière à des utilisateurs lambda de la plateforme, et ce, même sur des questions parfois anodines. 

Habitué des réseaux sociaux, Jean-Luc Mélenchon, 793 000 abonnés, a de son côté su capter l'esthétique et les tendances du réseau, à commencer par la culture du clash, en rajoutant par exemple le générique de « Père Castor » par-dessus un discours de Macron, une façon sur TikTok de dénoncer des mensonges.

Ses vidéos « ne contiennent pas de message politique autre que celui de taper sur l'adversaire, elles ne font aucune mention de programme ni même de l'opinion de Jean-Luc Mélenchon », analysent Les Échos. Leur but est d'attirer de nouveaux abonnés « pour pouvoir ensuite alterner avec des vidéos plus politiques, où des idées sont défendues et où le programme du candidat se précise ».

Bien qu'elle ait engrangé plus de 250.000 abonnés (une audience honorable, deux fois supérieure à celle d'Eric Zemmour), Marine Le Pen, elle, peine à s'y imposer : « sur ses six dernières vidéos, aucune n'a dépassé les 500.000 vues ».

Eric Zemmour, lui, « est de loin le plus prolifique sur TikTok, avec 134 vidéos à son actif depuis la création de son compte en avril dernier ». Mais contrairement à Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, qui s'efforcent avec plus ou moins de succès d'adopter les codes de la plateforme, le polémiste se contente de poster des extraits de ses émissions… tout en cherchant à « percer » artificiellement en ajoutant à ses publications les hashtags des tendances du moment (#BadMonsterChallenge, #checkducoudecarrefour, #HUAWEInovaDanse...).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !