FTTH : 28,3 millions de locaux éligibles, 13,4 millions d’abonnés, trois nouvelles « zone fibrée »Crédits : Gregory_DUBUS/iStock

L’Arcep publie son suivi du marché des services fixes pour le troisième trimestre : « le rythme des déploiements en fibre optique (FttH) et de leur adoption se stabilise à un niveau élevé […] Le nombre d’abonnements en fibre optique progresse toujours rapidement, avec 4,1 millions d’accès supplémentaires en un an, dont un million au cours du troisième trimestre 2021 ».

Le rythme des déploiements diminue « mais reste élevé au cours du troisième trimestre 2021, avec environ 1,3 million de nouvelles lignes FttH ». Au 30 septembre 2021, le régulateur dénombre « 28,3 millions de locaux étaient éligibles aux offres FttH, soit 27 % de plus qu’il y a un an ».

Il y a toujours une différence importante entre les zones : « Au cours de ce troisième trimestre, 710 000 locaux ont été rendus éligibles en zone d’initiative publique, soit 61% de plus que sur la même période un an auparavant ».

À contrario, « le rythme des déploiements des lignes FttH continue de ralentir dans la zone d’initiative privée, par rapport au trimestre précédent. Environ 390 000 locaux y ont été rendus éligibles, contre près de 470 000 le trimestre précédent ».

« Enfin, le rythme insuffisant constaté dans les zones très denses ces derniers trimestres perdure ».

L’Autorité a attribué trois statuts de « zone fibrée », c’est-à-dire des « territoires où le réseau en fibre optique à très haut débit est entièrement déployé et opérationnel » :

  • Les Syndicats Mixtes Ouverts Berry Numérique et "Réseau d'Initiative Publique 36" ainsi que le Réseau d’Initiative Publique Berry Fibre Optique, sur 5 communes du département du Cher et 18 communes du département de l’Indre ;
  • L’Union des Secteurs d’Energies du Département de l’Aisne et le Réseau d’Initiative Publique Aisne THD, sur 71 communes de ce département ;
  • Le Syndicat Intercommunal d’Energies du Département de la Loire et le Réseau d’Initiative Publique THD42 Exploitation sur 31 communes de ce département.

Le régulateur fait enfin le point sur les zones AMII (pour Appel à Manifestation d'Intention d'Investissement) en prenant en compte le recensement des locaux supplémentaires à rendre raccordables : « Environ 83% des locaux des communes sur lesquelles Orange s’est engagé ont été rendus raccordables ; environ 93% des locaux des communes sur lesquelles SFR s’est engagé ont été rendus raccordables ».

Pour rappel, le régulateur annonce avoir « finalement été saisi par Bercy pour enquêter sur les retards d'Orange (chargé de 80 % du déploiement dans les villes moyennes) ». 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !