La CNIL recommande d’utiliser l’authentification multifacteur pour vos comptes en ligneCrédits : koya79/iStock/Thinkstock

« Deux protections valent mieux qu’une ! », explique la Commission. Elle propose un petit guide sur le pourquoi du comment. Elle rappelle que, « depuis fin 2019 (directive DSP2), les banques et les prestataires de services de paiement doivent mettre en œuvre une authentification multifacteur pour la plupart des paiements à distance, l’accès au compte ainsi que les opérations sensibles ».

Elle ajoute que, « comme toute mesure de sécurité, l’authentification multifacteur n’est pas infaillible. Ainsi, ce mécanisme reste vulnérable à certaines attaques sophistiquées telles que le hameçonnage en temps réel, l’interception des SMS contenant les codes d’authentification ou les attaques du type "SIM swapping" ». 

Néanmoins, face au renforcement de la sécurité, elle recommande « d’activer l’authentification multifacteur chaque fois qu’un service le propose ». Pour rappel, la CNIL et l’ANSSI ont récemment mis à jour leurs recommandations sur les mots de passe.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !