Au Royaume-Uni, le régulateur exige que Meta (Facebook) revende Giphy

En mai 2020, le réseau social se payait cette base de données de GIF animés pour 400 millions de dollars. Le Competition and Markets Authority (CMA) s’est penché officiellement sur cette opération en juin de la même année à cause d’un risque de « diminution sensible de la concurrence sur un ou plusieurs marchés au Royaume-Uni ».

En octobre 2021, la même CMA infligeait 50,5 millions de livres d’amende et rappelait que son enquête n’était pas terminée… contrairement au rachat de Giphy. « C’est la première fois qu’une entreprise est reconnue coupable d’avoir enfreint une injonction de la CMA en refusant sciemment de transmettre les renseignements demandés », affirmait le régulateur, ajoutant que Facebook n’avait aucune « excuse raisonnable » pour son comportement.

Désormais, la CMA « exige que Facebook (qui s’est récemment rebaptisé "Meta") vende Giphy, après avoir constaté que l’accord pourrait nuire aux utilisateurs de réseaux sociaux et aux annonceurs britanniques ».

Sans aucune surprise, un porte-parole de Meta explique que la société « désapprouve cette décision » et qu’elle considère ses options, notamment la possibilité de faire appel : « Les consommateurs comme Giphy sont en meilleure position avec le soutien de notre infrastructure, de nos talents et de nos ressources » ajoute-t-il, comme le rapporte Le Monde

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !