À l’UNESCO, des « normes internationales ambitieuses pour la science ouverte »

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture explique que ce cadre a été adopté par les 193 pays participants à sa conférence générale. Le but est de rendre « la science plus transparente et plus accessible ».

Cette « Recommandation de l’UNESCO sur une science ouverte permettra à la science d’être plus équitable et plus inclusive ». « Les scientifiques et les ingénieurs emploient des licences ouvertes pour partager plus largement leurs publications, leurs données, leurs logiciels et même leur matériel. La science ouverte devrait donc renforcer la coopération scientifique internationale », ajoute l’Organisation.

Cette dernière dresse un constat plutôt encourageant : « L’accès à environ 70 % des publications scientifiques est payant. Cependant, ces deux dernières années, cette proportion a chuté pour atteindre environ 30 % pour les publications portant spécifiquement sur la COVID-19, ce qui montre que la science peut être plus ouverte ».

« Les États membres sont encouragés à donner la priorité à sept domaines dans leur mise en œuvre de la Recommandation », dont « la promotion d’une compréhension commune » et le « développement d’un environnement favorable », « l’investissement dans les infrastructures et les services », la formation, etc. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !