Clap de départ pour le CNEC, le Conseil national de l’économie circulaire

Institué par la loi climat et résilience, il aura pour mission d’« accompagner le développement de l’économie circulaire en France ». Il est présidé par Véronique Riotton, députée de Haute-Savoie et membre de la commission du développement durable.

Pour le ministère de la Transition écologique, « il est aujourd’hui impératif de sortir du modèle fabriquer-consommer-jeter, ce qui implique la transformation des modes de production, de distribution et de consommation ». 

Les missions du CNEC ? « Il peut être saisi par les ministres chargés de l’environnement et de l’économie sur toutes les questions relatives à l’économie circulaire, de l’extraction des matières à la gestion des déchets (à l’exception des déchets radioactifs) ». 

En son sein, 47 sièges et 6 collèges. On y trouve notamment des associations comme Hop (Halte à l’obsolescence programmée), mais aussi des entreprises du secteur du réemploi.

Il pourra être consulté sur les projets de textes ou encore assurera « la mise en œuvre des orientations de la politique en matière d’économie circulaire, en particulier telles qu’elles sont définies par les directives européennes et par les lois afférentes ».

« Le Gouvernement a fait de l’économie circulaire l’une de ses priorités », affirme le ministère. Et ce moins d’une semaine après la publication de la loi consacrant l’extension de la redevance copie privée aux supports d’occasion ou reconditionnés vendus en B2C. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !