CNIL : un guide du délégué à la protection des données à caractère personnel

Si cette pierre angulaire du RGPD n’est pas responsable de la conformité, elle « en est un rouage essentiel, capable d’allier expertise et conseil à toutes les étapes des projets impliquant l’utilisation de données personnelles ».

Le texte du 25 mai 2018 impose plusieurs garanties pour assurer ses fonctions : une désignation faite « selon des critères, notamment de compétences, de connaissances et d’absence de conflit d’intérêts ». Absence d’instructions venues du responsable de traitement, moyens pour exercer ses missions, etc. 

« Mais quelles sont les traductions concrètes de ces obligations ? Comment s’assurer que le DPO choisi puisse remplir ses missions de façon satisfaisante ? » s’interroge la CNIL. Trois ans et demi après l’entrée en application du RGPD, l’autorité publie un guide pratique sur sa désignation et ses fonctions.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !