IBM Eagle : un processeur quantique de 127 qubits, impossible à simuler avec un supercalculateur

C’est en tout cas la promesse faite par la société, comme le rapporte Engadget. Elle avait pour rappel annoncé l’année dernière qu’elle présenterait en 2021 un processeur quantique de 127 qubits et prévoyait même d’atteindre 1 000 qubits avec « Condor » dès 2023. À défaut de parler de performances et de donner des exemples pratiques, IBM propose une comparaison : « Pour simuler Eagle, vous auriez besoin de plus de bits classiques qu'il n'y a d'atomes dans chaque être humain sur la planète ».

« Notre premier processeur Eagle de 127 qubits est disponible en tant que système exploratoire sur IBM Cloud pour certains membres du réseau IBM Quantum », ajoute Jerry Chow, directeur de Quantum Hardware System Development chez IBM. Cet « accès précoce » n’offre aucune garantie sur le temps de fonctionnement ou le niveau de performances, mesurées par exemple par « le volume quantique »… une unité pourtant si chère à IBM lorsqu’il s’agit de parler de machines quantiques. 

De plus amples informations devraient être données aujourd’hui à l’occasion du Quantum Summit. Pour rappel, Google avait annoncé en octobre 2019 avoir atteint la suprématie quantique avec sa puce Sycamore de 53 qubits, une affirmation réfutée par IBM. Cette dernière ne parle d’ailleurs pas (encore ?) de suprématie dans le cas présent.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !