La CNIL australienne ordonne à Clearview de détruire les photos de ses ressortissantsCrédits : Erikona/iStock

La commissaire australienne à l'information et commissaire à la protection de la vie privée, Angelene Falk, ordonne à l'entreprise de reconnaissance faciale Clearview AI de « cesser de collecter des images faciales et des modèles biométriques d'individus en Australie, et de détruire les images et modèles existants collectés en Australie ».

Dans son communiqué, la CNIL australienne rappelle que l'outil de reconnaissance faciale de Clearview AI comprend une base de données de plus de trois milliards d'images collectées sur des plateformes de médias sociaux et d'autres sites Web accessibles au public, et qu'il permet à ses utilisateurs de télécharger une photo du visage d'une personne afin de trouver d'autres images faciales de cette personne collectées sur Internet. 

La commissaire Falk a estimé que les impacts sur la vie privée du système biométrique de Clearview AI n'étaient pas nécessaires, légitimes et proportionnés, compte tenu des avantages d'intérêt public : « lorsque les Australiens utilisent des réseaux sociaux ou des sites de réseautage professionnels, ils ne s'attendent pas à ce que leurs images faciales soient collectées sans leur consentement par une entité commerciale pour créer des modèles biométriques à des fins d'identification totalement indépendantes ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !