« Quel mix électrique décarboné pour 2050 ? » Les réponses du CEA

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives a été étroitement associé aux travaux de RTE (Réseau de transport d'électricité) pour établir son rapport « Futurs énergétiques 2050 ». On y retrouve notamment des « conclusions phares sur l’évolution nécessaire du système électrique français pour atteindre la neutralité carbone à horizon 2050 ».

Le CEA propose aujourd’hui des explications avec une interview maison de Bertrand Charmaison, directeur de l’Institut I-Tésé, qui étudie l’économie et la soutenabilité de la transition des systèmes énergétiques vers la neutralité carbone.

Il détaille le contexte de l’étude, les scénarios mis en avant, etc. Côté production, ils sont au nombre de six : « trois d’entre eux (scénarios "N"), supposent le développement de nouveaux réacteurs nucléaires, les trois autres (scénarios "M") n’envisagent pas de nouveaux investissements dans le nucléaire et proposent à un système électrique uniquement alimenté, à terme, par des sources d’énergies renouvelables (EnR) ».

Une chose semble sûre : « Quel que soit le scénario, l’analyse de RTE confirme qu’il y a urgence à se mobiliser collectivement : institutionnels, organismes de recherche, industriels, citoyens ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !