Changement climatique : l’Océan « doit être au cœur des négociations sur le climat »

Les scientifiques sont déjà en train de préparer la COP26 des Nations Unies qui se déroulera en novembre à Glasgow.

« L’Ifremer, le CNRS et l’IRD, avec le soutien de la Plateforme Océan & Climat (POC) et de l’astronaute de l’ESA Thomas Pesquet, lancent un tour du monde digital des sciences océaniques et climatiques, baptisé OneOceanScience ». « Le temps est venu de considérer l’Océan à sa juste valeur. Recouvrant plus de 70 % de notre planète, l’Océan nous connecte, nous nourrit, nous fournit de l’énergie, nous soigne, nous fait rêver… », explique le CNRS.

« L’Océan est le thermostat de notre planète. Il a déjà absorbé 30 % du CO2 que nos sociétés ont émis depuis le début de l’ère industrielle et continue de stocker d’immenses quantités de chaleur atténuant ainsi les effets du changement climatique. Toute la question est aujourd’hui de comprendre comment l’océan fonctionne pour savoir jusqu’à quand il pourra nous protéger. C’est notre défi quotidien », précise Virginie Thierry, chercheuse en océanographie physique à l’Ifremer.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !