Windows 11 : Microsoft explique comment le poids des mises à jour a été réduit de 40 %

Dans un billet technique, l’entreprise explique la différence de méthode dans la détection, le téléchargement et l’installation des mises à jour dans Windows 11, par rapport à Windows 10.

À l’aide de plusieurs diagrammes, Microsoft montre comment le processus de Windows Update calculait un delta dans Windows 10 1809 et versions ultérieures. À partir de cet écart, une mise à jour cumulative était préparée.

Avec Windows 11, changement de méthode. Nommée « reverse update data generation », elle permet de calculer des deltas sans avoir besoin de données spécifiques pour cette tâche. Une méthode plus douce côté client, mais plus intensive pour les serveurs.

Selon Microsoft, ce type d’effort est essentiel pour que toutes les machines puissent être servies dans de bonnes conditions, y compris là où les connexions sont peu performantes ou soumises à des quotas.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !