Après avoir poussé Teams, Microsoft propose une refonte complète de Skype

Maintenant que Teams est intégré à Windows 11, Microsoft vante les mérites d’une révision profonde de Skype en approche. Et il semble effectivement que l’éditeur ait fait de sérieux efforts.

L’interface d’appel (le call stage) est au cœur de la nouvelle interface avec, par défaut, une grille affichant tout le monde, y compris les personnes n’ayant pas de flux vidéo.

Les options permettent de s’y montrer soi-même, de changer la taille des vignettes, de n’afficher que les personnes ayant un flux vidéo ou encore de couper les vidéos pour préserver la qualité de la conversation en cas de faible bande passante. L’ensemble du design est nettement modernisé avec un alignement net sur Windows 11. 

Visuellement, ce nouveau Skype se veut plus vivant, avec des fonds de vignettes colorés (personnalisables), des thèmes de conversations, de nouveaux en-têtes, une liste de contacts révisée, un passage de toutes les icônes à la moulinette Fluent Design, de nouvelles couleurs pour les avatars non personnalisés…

Le nouveau Skype sera décliné sur toutes les plateformes, y compris sur le web avec une prise en charge de tous les navigateurs. Les performances seraient également bien meilleures avec, selon les scénarios, des gains de 30 % sur la version Desktop à… 2 000 % sur la mouture Android. Aucune précision n’est donnée.

Toutes les fonctionnalités précédentes sont gardées, Skype en intégrant d’autres, dont Office Lens. TwinCam est un autre ajout, permettant d’utiliser son téléphone pour ajouter l’image de la caméra au flux existant sur ordinateur. Les réactions sont plus nombreuses, peuvent être cherchées, classées par catégories et épinglées.

Mais pourquoi ce nouveau Skype ? Attendu dans les mois qui viennent, il montre un gros travail de fond, en fait le type de renouvellement majeur qui aurait dû être fait il y a bien longtemps, quand Microsoft voulait concurrencer activement Messenger, WhatsApp et les autres.

Le timing est d’autant plus étrange que la stratégie s’est largement orientée sur Teams, au point que Windows 11 intègre une version spécifique de ce dernier… tout en supprimant Skype. La nouvelle version de ce dernier devra donc être récupérée à part. En matière de communications, la pensée de Microsoft est parfois aussi floue que celle de Google. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !