GNOME 41 prend le relai avec de nombreuses améliorations

GNOME 40 a apporté de grands changements, aussi bien dans l’ergonomie de l’environnement que dans la manière de compter les versions. Depuis, le plan est simple : une mouture majeure tous les six mois, le numéro incrémentant de 1 à chaque fois. Six mois après GNOME 40, voici donc GNOME 41.

Les améliorations sont très nombreuses. D’abord sur la gestion de l’énergie, dont le mode – équilibré, performances ou économies – peut être changé rapidement depuis le menu System Status.

Le mode économie s’active automatiquement quand le niveau de batterie est bas et un début de support a été ajouté pour que les applications puissent réclamer un mode spécifique, par exemple un jeu pour le mode performances.

Améliorations aussi pour Logiciels avec, pêle-mêle, une vue Explorer remaniée, de nouvelles catégories, des pages de détails plus « attrayantes » avec de plus grandes captures et de nouveaux titres, une révision des paramètres, des « dispositions plus attractives » pour les vue Installés et Mises à jour, une bannière plus visible pour demander le redémarrage ou encore une série d’optimisations sous le capot.

Des réglages spécifiques au multitâche font également leur apparition. On peut y désactiver par exemple le coin actif déclenchant Activités ou encore le redimensionnement d’une fenêtre en touchant un bord de l’écran. On peut aussi déclarer un nombre maximal d’écrans virtuels ou encore afficher tous les espaces de travail sur chaque écran, plutôt que l’écran principal seulement.

Une nouvelle application Connections fait son apparition pour prendre en charge les connexions distantes. Elle remplace l’ancienne fonction trouvée dans Boxes, est compatible avec VNC et RDP et doit simplifier au maximum ce type d’opérations.

Outre de nouveaux paramètres réseau pour les connexions cellulaires (qui n’apparaissent que si un modem compatible est détecté), GNOME 41 propose aussi des améliorations de performances, par exemple sous forme de réactivité dans les sessions Wayland avec de vieux écrans à la fréquence limitée. Les gestes multitouch doivent être plus fiables, le rendu graphique de GTK 4 est décrit comme plus rapide et moins gourmand et un gros ménage a été fait dans le code de Mutter.

En somme, une vraie version majeure avec des améliorations un peu partout, dont la liste complète est disponible sur le site de GNOME.

Quant à la récupération de cette nouvelle mouture, il faudra attendre que les distributions l’utilisant soient mises à jour. Comme toujours, les systèmes en rolling release en profiteront avant. Dans le cas d’Ubuntu par exemple, GNOME 41 devrait être dans la version 21.10 attendue le mois prochain.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !