Un nouveau type d'aimant ouvre la voie à… la fusion nucléaire (mais prudence)

L’annonce a été faite la semaine dernière par le MIT (Massachusetts Institute of Technology). France Info revient sur cette avancée technologique avec une interview de Mathilde Fontez, rédactrice en chef du nouveau magazine Epsiloon lancé par des anciens de Sciences & Vie.

Elle explique que « les chercheurs ont réussi à produire un champ magnétique de 20 Tesla. Alors 20 Tesla, ça n’évoque rien… Mais c’est énorme. C’est un million de fois le champ magnétique de la Terre ». Elle ajoute que l’objectif est de « révolutionner totalement la production d’énergie en rendant enfin possible la fusion nucléaire ».

La fusion nucléaire est un vieux serpent de mer (qui promet monts et merveilles en matière de production d’énergie) dont on parle depuis des années, mais qui « n’a jamais allumé une ampoule ». Face à cette annonce, il convient donc d’être prudent sur les débouchés potentiels… comme toujours en science.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !