ExoMars réussit un forage « à grande profondeur »… sur TerreCrédits : ESA

« Le jumeau du rover Rosalind Franklin de l’ESA a foré et extrait sur Terre des échantillons à 1,7 mètre de profondeur ; bien plus profond que tout ce qui n’a jamais été tenté jusqu’ici par un rover martien », explique l’Agence spatiale européenne (ESA).

Par jumeau, elle entend la doublure du rover martien qui reste sur Terre (aussi appelé Ground Test Model ou GTM). Celle-ci avait déjà fait ses premiers tours de roues en juin de cette année.

« Le rover Rosalind Franklin est conçu pour forer à une profondeur suffisante, jusqu’à deux mètres, pour accéder à des matières organiques bien conservées datant de quatre milliards d’années, lorsque les conditions à la surface de Mars ressemblaient davantage à celles de la Terre en formation », indique l’ESA.

L’opération est délicate : « Percer des pierres dures à une profondeur de deux mètres sur une plate-forme mobile dotée de roues avec une puissance de moins de 100 watts est une tâche complexe », explique Andrea Merlo (ingénieur fonctionnel sur le rover ExoMars de Thales Alenia Space).

Il faut maintenant attendre le lancement de la mission ExoMars qui, après plusieurs reports, est désormais prévu pour 2022. On lui souhaite beaucoup plus de réussite que la précédente mission ExoMars 2016 durant laquelle l’atterrisseur Schiaparelli s’était écrasé au sol

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !