Les messages WhatsApp peuvent être lus par ses modérateurs, sans casser le chiffrement E2E

« Les modérateurs de WhatsApp peuvent lire vos messages », titre Gizmodo, qui résume une (longue) enquête de ProPublica.

« Au moins 1 000 modérateurs employés par Accenture, la société sous contrat de modération de Facebook, examinent le contenu signalé par les utilisateurs et par son système d'apprentissage automatique », a en effet découvert ProPublica.

Les messages WhatsApp étant chiffrés, ses systèmes d'intelligence artificielle « ne peuvent pas analyser automatiquement tous les chats, images et vidéos, comme ils le font sur Facebook et Instagram », précise ProPublica.

Au lieu de cela, les modérateurs de WhatsApp ont accès au contenu privé lorsque les utilisateurs cliquent sur le bouton « signaler » sur l'application, identifiant un message comme prétendument en violation des conditions d'utilisation.

En cas de signalement, WhatsApp transmet cinq messages – celui incriminé et les quatre précédents, y compris des images ou des vidéos – à ses modérateurs, selon d'anciens ingénieurs et modérateurs de WhatsApp.

Ils surveillent, entre autres, le spam, la désinformation, les discours de haine, les menaces terroristes potentielles, les contenus pédopornographiques (CSAM), le chantage et les « entreprises à caractère sexuel ».

En fonction du contenu, les modérateurs peuvent interdire le compte, mettre l'utilisateur sous surveillance ou le laisser tranquille.

Les modérateurs de WhatsApp ont cela dit expliqué à ProPublica que son programme d'intelligence artificielle leur fait suivre « un nombre démesuré de messages inoffensifs, comme des enfants dans des baignoires » et que « la plupart du temps, l'intelligence artificielle n'est pas si intelligente ».

Dans une mise à jour de « clarification », ProPublica précise qu'« une version précédente de cette histoire a provoqué une confusion involontaire quant à la façon qu'a WhatsApp d'examiner les messages de ses utilisateurs ». Certains passages ont été modifiés « pour indiquer clairement que la société n'examine que les messages des fils de discussion signalés par les utilisateurs comme potentiellement abusifs. Il ne casse pas le chiffrement de bout en bout ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !