IA : Amazon et Microsoft auraient profité du retrait de Google du projet MavenCrédits : NicoElNino/iStock

Suite aux pressions de ses employés, Amazon et Microsoft ont profité du retrait de Google du projet Maven – reconnaissance par le machine learning d'objets et individus dans les vidéos de drones – pour signer « discrètement » des contrats d'un montant cumulé de 50 millions de dollars avec le Pentagone, relève Forbes.

Même si les contrats ne spécifiaient pas Maven, les géants de la technologie ont été invités à fournir des technologies similaires à celles que Google était sur le point de créer avant la révolte du personnel, explique Jack Poulson, fondateur de Tech Inquiry et ancien chercheur de Google AI, qui a partagé son analyse avec Forbes.

Les derniers contrats découverts par Poulson montrent que Microsoft, dans le cadre d'accords de plusieurs millions de dollars, a été invité à fournir des outils capables d'analyser les données de la « vidéo en mouvement complet » (Full Motion Video, ou FMV), ainsi que « des logiciels et des algorithmes pour automatiser et augmenter l'analyse de l'imagerie de mouvement à grande surface (WAMI) ».

WAMI et FMV sont des termes utilisés dans l'industrie de la surveillance faisant référence à des images prises d'en haut – généralement à partir d'un drone, d'un avion ou d'un satellite – à des fins de renseignement.

IBM a de son côté été engagée pour fournir des « modèles de raisonnement statistique, combinés à l'intelligence artificielle », dans le cadre d'un accord de 1,7 million de dollars.

Forbes rappelle également qu'en 2018, les employés d'Amazon avaient demandé au fondateur et PDG Jeff Bezos d'arrêter de créer des outils de reconnaissance faciale pour les agences gouvernementales et les services de police. Et qu'en 2019, des dizaines de salariés de Microsoft avaient demandé à l'entreprise d'abandonner un contrat de 480 millions de dollars pour fournir à l'armée américaine des casques de réalité augmentée.

Les contrats liés à Maven pour Amazon et Microsoft ont duré jusqu'en octobre 2020. On ne sait pas si les entreprises continuent d'y travailler. Aucune des deux sociétés n'avait fourni de commentaire au moment de la publication. IBM a déclaré qu'il n'avait rien à partager car « IBM ne prend plus en charge ce projet ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !