Les trolls pro-russes passent aussi par les commentairesCrédits : LegART/iStock

32 médias occidentaux de premier plan ont été la cible d’une « opération d’influence majeure » menée par des trolls pro-russes propageant de la désinformation favorable aux intérêts du Kremlin, relève Le Parisien.

Parmi les médias visés, dans 16 pays, par « ces infiltrations systématiques et étendues » figurent The Times au Royaume-Uni, Le Figaro en France, Der Spiegel et Die Welt en Allemagne, La Stampa en Italie, The Washington Post ou Fox News aux États-Unis.

Une étude sur les tensions croissantes entre l’Ukraine et la Russie menée par l’Institut de recherche sur le crime et la sécurité de l’université de Cardiff a en effet identifié 242 articles publiés entre février et mi-avril truffés de commentaires « provocateurs pro-russes ou anti-occidental ».

Ces commentaires, publiés par des trolls changeant facilement d’identité, servaient ensuite de base à des articles ou publications de médias et canaux russophones.

« En détournant les sections des commentaires des médias occidentaux », dénués de protection dans ce domaine, cette campagne « a pu présenter sa propagande comme un reflet de l’opinion dominante », explique le professeur Martin Innes, qui dirige l’institut de recherche.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !