« La technologie est le meilleur ennemi des criminels »

« Aujourd'hui, sur une scène de crime on peut trouver plus de 40 objets connectés », expliquent les experts du Centre national d'expertise numérique de la gendarmerie à CNews, à l'occasion du Forum international de la cybersécurité (FIC), qui se tient au Grand Palais de Lille (Nord) du 7 au 9 septembre prochain.

« Une personne peut notamment en porter deux sur elle comme un smartphone et une montre ou un bracelet connecté, mais on estime que d'ici à 2030 ce chiffre pourra monter à trois ou quatre ». Autant de « mouchards » pouvant trahir le ou les auteurs d'un crime.

Les box et hubs internet sont également scrutés de près car à l'ère de la domotique ils communiquent avec de nombreux objets connectés du foyer, que ce soit un détecteur d'ouverture de fenêtre, une ampoule connectée qui pourrait dire à quelle heure les lumières ont été allumées. Tandis que des enceintes intelligentes avec lesquelles on peut communiquer par la voix pourraient permettre de relever des indices. « Tous ces éléments peuvent donner des informations de temps et d'espace », expliquent les gendarmes.

Son Laboratoire de la preuve numérique avancée traiterait plus de 300 dossiers et plus de 100 To de données à l'année. « La technologie reste finalement le meilleur ennemi des criminels », conclut CNews.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !