Ariane 6 et Vega-C : l’Europe prévoit (au moins) six lancements institutionnels par an

Les membres de l’ESA ont adopté les « conditions des trois premières années d'exploitation stabilisée des nouveaux lanceurs européens, Ariane 6 et Vega-C, depuis le Centre spatial guyanais »

Le modèle repose sur « une demande de service de lancement institutionnel européen comprenant quatre lanceurs Ariane 6 (trois Ariane 62 avec deux boosters et un Ariane 64 avec quatre boosters, ou deux configurations sur un lancement à double charge utile sur Ariane 64) et de deux Vega-C par an en moyenne ».

Des « options » ont été mises en place pour proposer « des lancements institutionnels supplémentaires » ou répondre à une « demande commerciale plus importante ». Le communiqué précise en outre que « les clients institutionnels européens des services de lancement devront également s'engager à réaliser les lancements sur des lanceurs développés par l'ESA ».

Enfin, le Conseil de l’ESA a demandé au directeur général de l’Agence « de convenir avec l'Union européenne d'une initiative européenne de billets de transport visant à démontrer et à valider régulièrement des missions en orbite de moins de 200 kg sur des services de lancement aux capacités éprouvées qui seront sélectionnés sur une base concurrentielle ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !